ARTICLE #100 : Les fondamentaux !

Hello !

Grande nouvelle, je vais remettre de l’ordre dans ce blog ! Ah oui, là d’un coup l’effet « wahou génial » retombe un peu je sais…

Mais croyez-moi on en a besoin. Je commence à comprendre le parcours que font les nouveaux visiteurs sur mes pages (vous les anciens, vous connaissez tout, j’ai même pas besoin de ranger ;-)) mais le but, c’est aussi de livrer de l’info et les grandes lignes de ce que je peux trouver et qui tourne autour de l’infertilité, de la maternité un peu particulière…

Je me catégorise plein de liens en me disant que j’aurais bientôt un peu plus de temps pour tout organiser et vous en faire profiter…

Il faut donc que je fasse du rangement, et ce n’est pas vraiment mon fort ! Merci de votre indulgence !

Vous verrez bientôt apparaître plein de mots-clés qui vous permettront d’accéder par thème aux différents contenus. Pour l’instant, vous l’aurez compris, je publie lorsque mon bibou fait dodo mais bientôt, promis, je serai un peu plus par ici !

Aujourd’hui, « back to basics » (comme dirait la très grande poétesse Christina Aguilera) avec une petite info aux futures mamans (parents ? je ne sais pas si je suis beaucoup lue par des mâles, ils ne me parlent pas… Kikou les garçons ??) qui galèrent.

J’achète famili tous les 2 mois (oui, c’est le seul que j’aime lire… même si encore parfois, ca sent un peu le larmoyage…) et ils organisent, en partenariat avec l’association Maïa (si vous essayez d’avoir un enfant, vous savez bien de quoi je parle) une Journée Nationale de l’Infertilité le 23 mai à l’Institut Pasteur (Paris). C’est chouette non ?

En parallèle, une grosse étude sort dans les pages du magazines concernant les chiffres liés aux causes ou aux différents facteurs qui provoquent ce « manque d’enfant ».

Je vous laisse acheter famili, je ne vais pas tout plagier non plus, mais dans les grandes lignes il ressort (et c’est assez peu surprenant) que notre environnement et le recul de l’âge de procréation sont en cause, bien soutenus par une infertilité masculine grandissante ou, en tous cas, plus révélée qu’auparavant. On note encore que certaines infertilités sont inexpliquées, et que cela concerne 8 % des consultations totales.

Le plus effrayant, c’est la perception qu’ont les couples de ce que c’est que d’être infertile et de comment les différents facteurs fonctionnent. Par exemple, à la question « quelle est la probabilité d’être enceinte chaque mois selon l'âge de la femme ? », les femmes répondent 66 % à 25 ans et 55% à 30 ans, alors qu’en fait, les bonnes réponses sont plutôt 25 et 12. J’ai trouvé cela effrayant de se dire qu’on est aussi éloignées de la réalité scientifique, et donc aussi chamboulées quand cela fait déjà 6 mois qu’on est en essai…

Autre choc, 1 couple sur 6 rencontrera des problèmes à faire un enfant, et 1/10 consultera. On ne s’étonne plus de voir les salles d’attente pleines à craquer…

A propos de cette journée, certes c’est à Paris mais j’ose espérer que cela va avoir un effet boule de neige et que l’info sera bien relayée… Rencontres, forums, échanges au programme !

Si vous avez l’occasion d’y aller, foncez (moi c’est ce que je ferai !). Ne serait-ce que pour confronter son cas avec d’autres couples qui peuvent vraiment comprendre ce que vous ressentez…

Enfin, dans un monde idéal, le tabou lié à cette situation volerait en éclats, et on en viendrait à s’exprimer sur le sujet de façon commune, mamans, futures mamans et reste du monde…

Vous souhaitez participer mais vous ne savez pas comment ? Rendez-vous sur le site de famili, pour acheter le body officiel mis en vente à cette occasion, dont les bénéfices seront reversés à la recherche.

Une fois n’est pas coutume, la vraie vocation de ce blog, au départ, c’était d’informer sur l’infertilité. Voilà qui est fait…

A très vite !

PS : C'est le 100ème !! Qui me fait un cadeau ???

Retour à l'accueil