Bilan : Suite et fin !

Et ça rime avec "tout va bien" !

Allez, je vous raconte.

Hier, une fois n'est pas coutume, nous étions à HFME pour une visite avec le néonatologue qui a suivi notre choupi.

Je vous passe le coup de chaud avant d'entrer et le coup de clim trop forte ensuite, les bouchons pour rentrer, le temps de merde...

Bref !!! Ce qui nous intéresse, c'est le gentil docteur qui était bien content de voir ma petite boule de bébé qui lui faisait des grands sourires et une grande démonstration de tout ce qu'il sait faire !

Je vous refais la liste des questions / réponses dans le désordre, merci de votre compréhension ;-)

Alimentation

C'est parfait et on peut même le mettre dans les mêmes rails que tous les autres bébés à savoir : introduction de la viande, lait 2ème âge (que j'ai même le droit de choisir en grande surface, du moment que je l'épaissis au Gumilk, comme d'hab), yaourt, petits pots comme on fait c'est parfait (un peu de maison, un peu d'industrie). il m'a d'ailleurs fait rire en me redisant, comme je l'avais déjà entendu, qu'il vaut mieux un petit pot industriel Blédina ou Naturnes qui a été contrôlé en termes de sel ou de pesticides, qu'une purée maison avec de mauvais légumes bas de gamme du genre Aldi ou Leader Price tous piqués aux antibios...

Donc on continue, avec les légumes pas chiants à la maison qui tournent dans le Babycook (mon amour) et les recettes rigolotes des grandes surfaces.

On maintient l'Inexium (nécessaire à son estomac refait) mais on a le droit de faire un essai et de le passer à 8ml par jour en une seule prise, le soir, soit 1ml par kilo. Objectif, le stopper avant 1 an, sous réserve que tout se passe bien. Si on voit qu'il tolère mal l'alimentation sans ce médicament, on ne pousse pas le vice et on lui redonne.

Ah oui, j'ai oublié le principal, 8.030 kg et 68 cm de bébé. Musclé comme Apollon le coco, une vraie bête d'altérophilie (mouarf).

En ce qui concerne le problème lié au fait de boire de l'eau (donc du liquide liquide), il me dit qu'il n'y a pas une énorme inquiétude à avoir. Ce qu'il mange en contient et le lait qu'il absorbe couvre encore bien ses besoins. On poursuit les essais mais si trop de vomitos, on s'arrête.

Plus de lait de maman (enfin, il y'a encore quelques sachets dans le congélo de la maison) mais à priori on est à quelques jours d'un sevrage total.

Docteur Sam et Mister Ratounet

Le nerf de la guerre, c'étaient les rates et leurs effets sur une potentielle entrée en crèche à la rentrée.

Pour le pédiatre, no soucy (et là je peux vous assurer qu'intérieurement, ça fait un bien...). Parce que, pour tout vous dire, il se pourrait (je mets encore du conditionnel mais c'est un peu pour la forme) que Titou ait une place dans la crèche à 150 m de la maison !! Et que vraiment, je trouverais ça super cool !

Donc, comme le chirurgien, lui me dit qu'il aime mieux se la jouer optimiste, sous surveillance une fois encore, et considérer que cela ne va pas nous poser de problème.

En guise d'approbation, mon poulet n'arrêtai pas de lui faire la démo de toutes ses prouesses (adbos, "asseoyage" presque réussi, manger ses orteils, niquer tout le papier qui protégeait le lit d'examen... il a sorti le grand jeu option son et prouts inclus), de sourire et même d'éclater de rire lorsqu'il le chatouillait.

Enfin vous avez compris, on s'est bien marrés, tous les 3. Le doc est toujours aussi chou et dispo et souriant. Lui aussi, il est gravé dans nos petites têtes. On partage plein de trucs, du genre quand je tenais le petit nerveux qui voulait ABSOLUMENT se mettre debout et que je lui dis, comme un secret "te lèves pas Doudou, le docteur il va pas vouloir et il va me crier dessus", il se marre en me disant "ouh la, ça c'est un faux débat, vous n'allez pas le lester parce qu'il se bouge dans tous les sens et que c'est bien plus intéressant de voir tout de haut. Par contre, on est d'accord, pas de youpala (trotteur quoi) !". Il a déjà été privé de nacelle par réaction au manque de sécurité alors pas de risque. Il m'a confirmé que nacelle et youpala, même combat, et qu'ils s'engagent, tous les pédiatres de l'hôpital, à communiquer sans arrêt sur les dangers de ces 2 trucs et le fait que leurs confrères étrangers hallucinent que le marché français autorise encore ces trucs.

On a encore papoté un moment, des autres mamans que je côtoie plus ou moins régulièrement, de la vie à la maison, de l'humeur joyeuse de mon loustic, de ses looongues nuits... De l'arrêt de ma lactation (c'est pompeux ça comme mot). On se revoit dans 6 mois !

Maman justement, elle a des obus à la place des lolos. 36h que rien n'a été déstocké. Et même si avant c'était toutes les 24h, là, ça pique ! Je pense que quand même pour la forme, et pour éviter tout problème, je vais tirer et jeter ce soir ! Je prends les granules (!) que la pharmacienne m'a conseillées, sans grandes espérances...

Allez, zou, je m'en vais me remettre à bosser un peu, histoire de justifier quelques semaines encore mon petit solde avant de certainement, prendre la porte avec beaucoup de monde à la fin d'été. Vive les plans sociaux, vive l'Europe (j'avais dit non à l'époque, prémonitoire) et vive le congé de reclassement !

Retour à l'accueil