1    Y E A R    A F T E R

Sainte Menstrue a retrouvé mon adresse. Quelle ne fut pas ma surprise, lundi dernier, quand, au détour d'un water, j'ai découvert que la Rouge était de retour ! Depuis le 15 février 2013 (soit 520 jours), elle m'avait quitté, pour mon plus grand bonheur... Le petit cuicui s'était installé dans mon ventre, puis a grandi, est né, a été allaité fort longtemps avant que je ne la retrouve. Bon, ce qui est quand même un peu chouette, c'est que je pourrais A PRIORI refaire un bébé si un jour, je le souhaite. L'industrie du coton peut recommencer à fonctionner, je suis de retour dans le rayon sympa des protections féminines ! Quoique, peut-être pas pour très longtemps, rapport à mes envies d'essayer des trucs plus écolo, mais qui vont vous faire froncer le nez alors j'arrête là...

C'est plutôt très cool de voir que cela refonctionne, même si mon appli IPhone qui enregistrait mes cycles AVANT a planter devant le nombre de jours de retard, la pauvre... Peu importe, je l'ai supprimée et re-téléchargée, ne serait-ce que pour me tenir informée de mes futurs cycles...

Ca commence glamour ce post je trouve, pas peu fière. On ne va pas se laisser aller hein, c'est un blog de fée au départ, donc c'est juste un peu de paillettes qui tombent sur le bas côté.

Sinon, samedi nous serons le 9 août. D'avance, je vous le dis histoire que vous puissiez faire les gros yeux en vous demandant quand est-ce que je vais arrêter de me plaindre, je sens que je vais avoir du mal. C'est très con mais je pense que c'est le début des emmerdes il y'a un an (je vous rafraîchis la mémoire, c'est par ici ​!).

Petit détail : NON, je ne vais pas vous saouler avec toutes les dates pourries. Maintenant que vous savez où se trouvent les détails, je vous laisse seul juge de retourner lire (ou pas). Ces dates là sont gravées (je vous jure que je me rappelle de toutes !). Je me revois juste, le matin du 9 (un vendredi). Je me réveille, tranquille, nauséeuse, comme toujours. Douche, grignote berk ! A midi je déjeune chez ma mère qui me trouve inquiète et qui me dit "Mais enfin que veux-tu qu'il t'arrive ?". Honnêtement à ce moment-là, je suis persuadée que tout va bien aller, qu'on va me confirmer que j'attends un petit gars (et ça c'est chouette), qu'il remue, qu'il sait déjà presque parler et écrire ;-).

Je récupère mon homme à la gare (il travaillait ce jour-là, moi non) et nous montons à l’hôpital de Vienne. Tous s'est VRAIMENT bien passé pendant 45 minutes. En plus nous étions excités car des amis étaient parents depuis le matin même, et on avait promis de venir faire un bisou à cette nouvelle famille dans les étages après l'écho.

Nous sommes montés les voir, un peu sonnés. La peur qui faisait son chemin depuis quelques mois pouvait enfin s'afficher et c'est comme si mon cerveau hurlait "qu'il le savait bien".

Samedi 9 donc, nous allons déjeuner à Grenoble, dans ma belle famille. Je sais que je vais tout faire pour ne pas pleurer à chaque fois que je vais voir mon fils me faire un sourire. Il va bien, il est là, et j'aurais adoré avoir une vision de lui gigotant dans son parc lors de cette écho du cinquième mois.

Je sais qu'autour de moi, cette écho morphologique a pris un sens différent et n'est plus uniquement que "l'écho pour connaître le sexe du bébé". A toutes mes amies, à toutes celles qui vont y aller je réponds : foncez !! J'ai pris pour vous toutes, ne vous inquiétez pas !

Bonne semaine !

Retour à l'accueil