In vino... Fiestas !

Le temps est long ici... J'ai beau faire plein de choses de mes journées, mais quand même, se lever le matin, faire les kilomètres et croiser des gens dépités (et dépitants) attendant le couperet final, c'est pas vraiment réjouissant !

Mais peu importe, j'ai beaucoup de choses prévues dans les semaines qui viennent. Dont un parrainage civil d'un joufflu dentu (elles sont 2 maintenant) à qui on a fait une chouette fête pour sa fête (z'avez compris ?). Pauvre enfant, il est de décembre, donc il va avoir plein de joujous en même temps en fin d'année, du coup on a un peu marqué le coup de sa fête le 20 août (et non, il ne s'appelle par Bernard ;-)).

Le parrainage civil vous connaissez ? Moi non plus ! Nous avons choisi un parrain et une marraine. Des gens biens, à qui on ne demande pas de gérer notre fils si quelque chose d'affreux se produisait, mais plutôt de lui permettre de voir "autre chose". Je me souviens qu'enfant, les oncles/tantes, parrain et marraine vivaient "différemment". On ne mangeait pas les mêmes choses, la musique n'était pas la même, on faisait autre chose la journée et soudain, on comprenait que ce qu'il se passait à la maison n'était pas la norme mais une façon de faire... Et qu'il en existait d'autre ! Nous attendons du parrain et de la marraine de Joufflu qu'ils en fassent autant (s'ils lisent ces mots, ils vont flipper !!). Non, simplement, dans la vie de tous les jours, chaque famille a ses habitudes, et c'est bien de comprendre que tout le monde ne fonctionne pas de la même manière.

Le parrain est un très très vieil ami de mon cher et tendre. Il est marié à une femme adorable et ils ont (bientôt) 2 enfants. On se voit régulièrement, pas tous les jours. On peut passer des semaines sans se parler, mais les 2 garçons sont comme des aimants et se retrouvent toujours dés qu'un évènement intervient. Mariage (ils sont témoins), naissances (ils sont parrains), et nous les chéries, on s'aime beaucoup. On se connait bien, on partage beaucoup de choses, toujours pudiquement et simplement.

La marraine est ma blondinette personnelle. Je n'en ai qu'une, c'est une tornade. Elle est très drôle et parfois, son humour très particulier et très direct peut laisser sans voix. Moi je ris tout le temps, même si le fait que l'on soit amies nous permet aussi de nous dire des choses qui secouent, des choses qui piquent. Mais les amies sont là pour ça, remettre les choses en place, secouer l'autre. Elle vit avec un ogre ultra prévenant et tout aussi drôle...

J'ai vraiment hâte de les voir dans leurs tenues de parrain et de marraine, dés que Joufflu aura un peu grandi. Il est déjà très pote avec les 2 (et leurs conjoints) et je suis impatiente de découvrir ce nouveau jour, d'ici quelques mois ou quelques années.

Le parrainage civil, ce sont donc ces 2 personnes choisies et une micro-cérémonie (je ne sais même pas si on peut appeler ça comme ça...). Nous avons rendez-vous à la mairie à 11h (je n'en sais pas plus, la secrétaire m'a juste dit, après que j'ai amené tous les papiers nécessaires, que maintenant "ils gèrent").

Vraisemblablement, il va s'agir d'un petit discours de Madame le Maire sur les liens (??) et ensuite on va au resto ;-)

On ne va pas se mentir, on en a bavé avec Joufflu, on a pas fait les choses dans l'ordre, je n'ai pas eu la photo mignonne de mon fils 3h après sa naissance. J'en ai bien sûr mais on ne peut pas les sortir comme ça, il était branché partout. Certaines personnes ne voulaient même pas les voir... Donc on ne va pas se leurrer, l'idée de ce grand raout (si tant est qu'il en soit un...) c'est quand même d'aller trinquer aux joues joufflues de ce chaton en bonne santé. On a la séance photo quelques jours avant, et là, on clôt l'histoire de ce départ compliqué et on remet les choses dans le bon ordre.

Comme les choses se remettent dans le bon ordre encore mieux avec un verre à la main, on a pris l'option resto et pétanque... et rosé !

Le parrainage civil, je vous l'expliquerai quand je l'aurais vécu (soit la semaine suivante, et j'en profiterai pour vous montrer toutes mes petites créations ;-).

D'ici là, on prend son mal en patience, on croise les doigts pour que certaines rencontres / certains projets mûrissent (surtout ceux qui naissent grace à ce blog, mais je ne vous en dirai pas plus...) et on passe le temps. Vous connaissez Youtube ???

Retour à l'accueil