Inexium, qui es-tu ?

Bonjour,

Comme promis, voici l'article sur le fameux médoc que mon Joufflu ingurgite depuis sa naissance.

Ouvrez vos chakras, détendez-vous, laissez infuser le savoir et la sagesse dans votre corps malmené... Go !!!

L'Inexium est un médicament d'enomeprazole, l'inhibiteur de la pompe à protons.

On va se refaire un peu de physique, ça va aller mieux ! Les protons sont les ennemis des ions (comme le + et le -, le noir et le blanc...). Les protons sont les fabricants de l'acidité dans le corps, émanant des reins, du foie mais principalement de l'estomac. Cette acidité est responsable du Reflux Gastro-Oesophagien (RGO pour les intimes) et des ulcères (les trous, on ne peut pas faire plus clair, qui se créent dans l'estomac ou ailleurs).

Les personnes qui prennent beaucoup de Voltarène par exemple, ou autre anti-inflammatoire savent de quoi il s'agit car on leur en donne aussi, étant donné que ce type de médicament attaque l'estomac et créent au mieux, un reflux (que le Rennie, plus léger ne combat pas) et au pire, des ulcères (et ça, ça fait super mal !).

Attention, à ce stade, si vous êtes en 1569ème année de médecine, vous devez penser que je prends beaucoup de raccourcis, alors, pardonnez-moi mais oui, je généralise. Et j'ai certainement déjà fait plein d'erreurs, mais je vais continuer...

Donc, dans le cas d'un adulte qui aurait un reflux persistant, à cause d'un traitement ou juste car il est fragile, on donne ponctuellement de l'Inexium, chargé d'ions gentils.

A quoi il ressemble ? C'est un sachet de petits granulés, mais sa préparation est un tantinet technique.

Vous videz le sachet dans 10ml d'eau (avec une seringue de 10 ml, c'est très facile). Vous versez le sachet dedans, vous remuez rapidement, sinon ça fige. Et vous attendez 10 minutes. Il faut que le mélange épaississe avant de l'absorber. Vous l'ingérez (dans les 30 minutes, sinon, le produit tourne et devient violet), et là, il faut à nouveau attendre qu'il soit bien passé dans l'estomac avant de manger ou boire (10 minutes au moins).

Prenons l'exemple d'un bébé, ce que je connais le mieux. Jusqu'à 6 mois, Joufflu devait avaler 1ml par kilo matin et soir.

Soit, pour un bébé de 6 kilos, 6 ml le matin, et 6 ml le soir.

Le soir par exemple, avant le bain, préparation de l'Inexium (on a des seringues à la maison oui oui !). 10 ml d'eau, le sachet entier (oui on ne peut pas fractionner), on touille on attend. Le bain (10/15 minutes), séchage, habillage et hop, on prélève 6ml d'Inexium qu'on lui donne dans une tétine de biberon d'hôpital TRES ouverte (c'est épais, et granuleux). On joue 5 minutes et on commence à préparer le biberon du soir (qui prend du temps : soupe, lait, céréales. Et chaud s'il vous plait, sinon, il ne mange pas). A présent, ça va, il est grand, c'est l'"apéro médicament", mais à l'hôpital en kangourou, quand il crevait la dalle, c'était plus rock'n roll de le faire patienter...

A 7 mois, nous sommes passés à 10 ml le soir, et à 8 mois (depuis quelques jours) à 8 ml le soir.

Au fur et à mesure, on observe son comportement car l'acidité se fait peu à peu sentir (mais c'est bien, le corps humain en a besoin, le tout c'est que ça ne le torde pas de douleur à chaque crise, comme vous et moi, quand on est enceintes par exemple...).

Il a l'habitude, ce n'est pas mauvais, il le prend sans sourciller. Je sais que certains adultes en prennent à vie. Pour Joufflu, on essaie, sous le contrôle des médecins, de réduire pour arriver à 0 ml à 1 an. Chaque mois, on baisse de 2 ml. Il a tendance à revomir un petit peu lorsque on réduit. Cela dure quelques jours mais ça se dissipe de mieux en mieux.

Certains enfants qui n'ont pas été opérés en prennent aussi, dans le cas d'un gros RGO. Enfin c'est courant et pas tant que cela à la fois. Les pharmacies le commandent car le stock est faible. A priori, si dans sa vie il est sujet à de l'acidité gastrique, il aura le droit à des cures pour refaire son stock.

J'espère que vous avez compris. Moi j'ai mis du temps à piger, et surtout à savoir le faire quasiment les yeux fermés. On était très flippés quand on est sortis de l'hôpital avec ces molécules bizarres... Maintenant on a hâte de lui arrêter (même si on flippe toujours un peu qu'il souffre lorsque le moment viendra de ne plus lui en donner du tout, c'est à cela que servent les paliers mensuels).

Retour à l'accueil