De retour aux affaires

Vous ne devinerez jamais d’où je vous écris… Du boulot !! (Donc en vrai j’ai programmé cet article… Vous imaginez la nana qui commence un nouveau job et qui, le lundi à 9h, prévient sa boss qu’elle a son post de blog à écrire !)

Je reprends aujourd’hui la « vie active » malgré le fait que je n’ai pas eu du tout l’impression d’être « inactive » pendant ces quelques mois. Me revoilà dans une agence de relations presse lyonnaise (pour les profanes, dans la vraie vie, je gère la communication des marques auprès des journalistes et de certains bloggeurs influents) avec un siège à Paris et déjà des billets de TGV réservés. Je ne peux pas dire que ça me déplaise… J’ai vraiment choisi ce métier par envie il y’a presque 10 ans et, même si parfois, j’ai des doutes, je suis contente de retrouver le chemin de ce job un peu particulier. Niveau horaires, on ne peut pas vraiment parler de stabilité… Mais vous vous en doutez déjà, malgré le fait que je sois contente de bosser et de faire ce que j’aime, je suis bien consciente que je n’intégrais pas un enfant dans mon quotidien, lorsqu’à 18 ans j’ai pris cette voie…

Je relativise en me disant qu’à la crèche, des bébés de 3 mois enchaînent déjà 50h par semaine. Le mien aura fait 30h pendant 9 mois, après une intégration à 9 mois seulement. Il a bien profité de sa Maman, et là en plus, il sera chez Mamy les mercredis, donc il aura une coupure dans sa semaine. Le seul hic, mais c’est toujours pareil… C’est que mes parents partent pour leur anniversaire de mariage dans 1 semaine, 15 jours au « presque Pôle Nord ». Je fais un interlude là pour vous dire à quel point ma mère et mon beau père sont un peu spéciaux sur le plan des voyages… Pour leur voyage de noces, ils sont partis 10 jours dans un train de marchandises mauritanien (promis, y’a même des articles sur ce truc ! Regardez, je ne mens pas, c’est tiré de l’Express). Pour fêter leurs 10 ans, les voilà donc en place pour une croisière entre Norvège, Islande… En plein mois de juin ça caille ! Pile quand je prends un nouveau job, qu’on a qu’une seule bagnole, qu’on bosse tous les 2 loin de chez nous… Enfin bon, j’ai dépatouillé et ça va le faire.

Ce qui m’angoisse le plus, c’est la réaction de la nana de la crèche (qui a accepté mes changements soudains de planning, avec mes yeux de cocker affamé) et qui me sort « ouh la, il va vous le faire payer, soyez-en consciente ! ». Mais euh… Alors bon, j’attends de voir combien ça va me coûter, s’il ne va plus vouloir me câliner, me bisouiller. S’il ne va demander que Papa… Je me doute que ça va lui faire du changement. Je ne le prendrais plus dans mon lit le matin au réveil pour le quart d’heure de câlins, je risque d’être moins patiente le soir ou face à son entrée dans le cercle magique du Terrible Two (ouais pour ça, il est précoce par contre…), je vais essayer de plus en profiter le week end en programmant des courses au drive au lieu de perdre 1h… La maison sera en bordel (enfin ça ne changera pas… Je suis nulle en non-bordel).

Je me dis qu’il a 18 mois (hier <3), que ce n’est plus un petit bébé, que son rythme sera quand même structuré et que je vais essayer de faire attention à être bien disponible quand je suis là. Un vrai défi d’être une maman active ! Je vais donc abandonner mes tricots (même si dans le train, je peux les glisser dans mon sac) mais ça va aller moins vite… J’espère avoir le temps de gérer quand même ce blog, l’asso et les différents projets que j’ai dans la tête !

Retour à l'accueil