L'ouverture d'esprit, ce n'est pas une fracture du crâne !

J’en ai marre de la bêtise… La bêtise, ça crée des clivages, ça éloigne, c'est nocif. La culture est un bien de consommation, comme beaucoup d'autres choses...

Ne cherchez pas à qui je peux m’en prendre en particulier, moi-même je ne pense pas à quelqu’un de précis. Cela m’agace que l’on prône la bêtise ou alors qu’on dénigre la culture générale… Le pire c’est que les gens qui se disent cultivés en manquent cruellement, de culture générale. Finalement, c’est un peu synonyme de l’ouverture d’esprit.

Je suis fatiguée de voir les télés allumées chez les gens pendant que j’y suis. Je ne suis pas anti, je regarde L’Amour est dans le Pré tous les lundis soirs. Mais quand j’ai des gens chez moi, elle est éteinte. De toute façon elle est à l’étage, et c’est notre coin rien qu’à nous.

J’en ai marre des Kenji, Zaz ou Tal et autres nazes de la variété française qui nivellent par le bas, en chantant des textes sans fond, ce qui ne m’empêche pas de me trémousser dessus quand je fais la fête.

Je voudrais qu’on arrête de considérer les intellos comme pas assez « fashion » (et je ne suis ni intello ni fashion). Quelqu’un qui lit beaucoup est « intelligent », et pour certains, pas que des ados qui veulent rentrer dans le moule en prétextant être un rebelle, un bébé qui aime les livres c’est déjà un cérébral. Vous croyez vraiment qu’ils ont conscience de ce qu’ils lisent ? Parce que mon Joufflu, il les connait pas cœur, surtout ceux avec des animaux dont on peut imiter les cris 867 fois par jour…

Vous n'avez jamais entendu quelqu'un dire : "ouh la, un livre ! Tu sais moi, les livres...".

Je me souviens de l’enfant le plus intelligent qu’il m’ait été donné de croiser pendant mes études. Arrivé en 5ème avec 2 ans d’avance (déjà pas facile à vivre), ses parents plus que spéciaux en avaient fait un ovni qui ne connaissait ni Mickael Jackson ni Céline Dion (on devait être en 97, c’était les 2 méga-stars du moment). A force de vouloir le mettre au dessus du panier, il en avait fait un exclu.

La pire année de ma scolarité a été celle où j’ai sauté le CM1. Nous étions 3 dans la même situation, nous avions 9 ans et les 2 autres étaient des garçons, ils ont donc immédiatement copiné. A ce moment-là, mes copines en CM1 ne me parlaient plus et celles qui étaient avec moi en CM2 non plus, car j’étais « petite ». Résultat, arrivée en 6ème, j’ai carrément changé d’école (et avec le recul, c’était génial !).

Je n’en peux plus de voir des fautes partout des « j’ai était » ou des « sa va ». Sérieusement quand on écrit comme ça dans le cadre du boulot, personne ne relève ??? Il suffit de faire un peu attention, d’apprendre la règle une bonne fois et c’est bon. Alors oui, je comprends le fond (« bah quoi, t’avais compris c’est le principal ! ») mais ça me fait mal aux yeux.

Je suis fatiguée des débats stériles à propos de tout et rien (le perçage des oreilles, l’Union Européenne qui voudrait développer des normes pour favoriser les rendements agricoles à l’américaine afin de nourrir les 9 milliards d’humains attendus pour 2050, le lait de croissance, Marine Le Pen qui s’enflamme pour tout et surtout pour rien et les couillons qui suivent un programme qu’ils n’ont pas lu mais juste parce qu’ils « en ont marre de l’immigration »…

Je côtoie des artistes ou des gens qui gravitent dans ce milieu TRES spécial ou tout est lumière, formes, plastique... Je ne comprends pas tout, je ne souhaite pas tout comprendre. J'aime les tableaux de mon homme, j'aime les tableaux d'Andy Warhol et le pop art mais je ne comprends pas tout à Rothko par exemple. Et parfois, au théatre, alors que nous sommes installées avec ma maman et alors que nous sommes particulièrement bon public, on en vient à se regarder pour savoir si c'est VRAIMENT le bon moment pour quitter ce lieu. On a rien compris, nos voisins non plus mais eux, ils font mieux semblant que nous...

Je ne suis pas une intello, ou alors si... Je ne sais pas, et je m'en fous ! Je veux juste que les gens autour de moi s'ouvrent et soient capables de voir plus loin que le bout de leur nez. Non, un bouquin de 800 pages, ce n'est pas forcément nul et barbant (ouvrez Harry Potter !). Non un débat TV, ce n'est pas du temps perdu et il faut apprécier d'apprendre devant un docu par exemple. On peut aimer aussi les comédies romantiques "spécial filles" (d'ailleurs qui a dit ça ?) et adorer Edward de Twilight, à 31 ans !

Le but c'est de regarder, tout, pour pouvoir apprécier ou bien critiquer. Sans les commentaires tout faits qui catégorisent telle ou telle personne dans une case parce qu'il aime les romans d'amour ou les films d'action. Et le pire, c'est de s'interdire d'aimer quelque chose parce que ça ne reflète pas l'image que l'on veut donner de soi...

Allez sur ce, j'éteins Love Actually (je suis une pleurnicheuse), je me remets au tricot (je suis vieille) et je recommence surtout de saouler mon mec avec toutes les répliques cultes de Die Hard ou de l'Arme Fatale !

Retour à l'accueil