Samuel

Hello,

Je me rends compte que je ne vous ai jamais parlé du prénom de celui qui s'appelle Joufflu par ici.

On avait ce prénom dans la tête depuis très très longtemps, je ne me souviens plus de la façon dont nous l'avions choisi. On ne s'est d'ailleurs pas posé la question quand je suis tombée enceinte. En revanche, pour une fille, c'était plus compliqué. Tant mieux, dès que l'on a su que celui qui se cachait dans mon ventre était "un mâle", on l'a tout de suite dit ! Nos proches étaient d'ailleurs tous au courant. En dehors d'une seule réaction étrange, dans l'ensemble, on entendait toujours "ah c'est doux, simple, connu mais pas très vu, et régulier au fil des générations". Mon frère s'appelle Olivier et de la même manière, j'aimais le fait que le prénom suive l'âge de l'enfant puis de l'adulte, sans être ridicule (au contraire de certains prénoms très "bébé" qui vont avoir, je pense, plus de mal à vieillir...).

On a la chance d'avoir dans la famille quelqu'un de très religieux (mais très sympa, ce n'est pas incompatible) qui a revisité l'Ancien Testament, afin de nous raconter l'histoire du premier Samuel. Nous qui sommes farouchement athées, vous allez comprendre qu'au fond, cela nous convient parfaitement.

Le Samuel des écrits sacrés est souvent représenté comme un vieux monsieur très "sage". Cela signifie "son nom est Dieu". Plutôt à ne pas prendre au sens littéral... Il est en fait un homme ayant vécu il y'a très longtemps (encore selon les écrits hein, je n'invente rien, et ça va faire rire ceux qui nous connaissent que j'aborde l'angle Biblique de ce prénom...).

Sa maman, Anna, est stérile (vous voyez l'histoire). Toutes les onctions, les bénédictions qu'elle peut recevoir ne fonctionnent pas, elle ne sera jamais mère. Et soudain, Samuel débarque ! Bon, je pense que je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, vous avez pigé le parallèle que j'adore !!!

Samuel devient juge et est considéré comme un incorruptible, très droit, possédant beaucoup d'instinct ! On lui confie la mission de nommer le roi d'Israël. Il choisit d'abord Saül (me demandez pas hein, je n'ai pas fait Théologie première année). Saül fait quelques boulettes et donc Dieu, qui en a ras la frange, lui demande de nommer quelqu'un d'autre. Alors qu'il est très âgé, il part à la recherche du nouveau roi. Il se rend chez un berger, qui est père de 8 fils. Parmi eux, 7 sont des énormes baraques, très solides et qui se sentent flattés et prêts à monter sur le trône. Mais Samuel veut voir le 8ème fils, David, tout frêle et qui sert aux tâches ménagères (je ne vous fais pas un dessin, il n'était pas très aimé quoi). Le père lui dit qu'il ne sert à rien, qu'il ne pourra pas l'aider. Mais Samuel insiste et repart avec David. Quelques temps après, David ratatinera Goliath avec sa fronde et deviendra roi... Le flair de Samuel a fonctionné.

J'arrête là avec la Bible et les écrits fondateurs. Un jour je vous parlerai de ma vision de la religion, que je considère plutôt comme une éducation que comme un truc à prendre au pied de la lettre. N’empêche que mon petit bonhomme a un prénom qui me plaisait avant, et qui me plait de plus en plus au vu de ce récit ! Pour info, il y'a 2 livres qui lui sont consacrés dans l'Ancien Testament. On le retrouve aussi beaucoup dans le Coran, et tous les écrits le placent comme un homme droit et visant juste.

Les Samuel sont décrits comme des gens très (trop ?) droits, impossible à faire plier. J'aime beaucoup quand j'entends qu'en général, ce sont des gens honnêtes, pas forcément sûrs d'eux mais toujours enjoués. Que l'on croit ou pas à la symbolique des prénoms, je préfère lire cela que d'autres qualités ou défauts.

Et puis bien sur il y'a Beckett, L. Jackson, et tous les héros de mes navets préférés (Love Actually, les films catastrophe, les Transformers, Game Of Thrones...)

Nous verrons bien.

Mais il y'a d'autres raisons. J'aime le fait qu'à l'écrit, aucune lettre ne "descende". J'aime le fait que Sam, qui sort naturellement chez tout le monde, lui permette d'avoir un surnom facile, pas pourri... J'aime beaucoup quand on joue avec son prénom, comme sa marraine qui l'appelle "Samallow" ou "Samoussa". Nous l'avons même un peu rebaptisé en "Samoureux" à la maison !

Les gens sont parfois embêtés d'utiliser son surnom (comme la crèche, quand les puéricultrices s'excusent parce que le Sam est sorti trop vite, et qu'elles sont censées respecter son prénom en entier). Moi je m'en fiche, déjà en néonat, le "Sam" était facile et on ne s'en est jamais offusqué.

Si un jour on a un autre bébé, je pense que, de la même manière, nous ne cacherons pas son prénom, dès que nous l'aurons. Parce que là, on est pas au point, et pour une fille on galère même beaucoup ! On essaiera de faire dans la même veine, simple et efficace. Vous avez des Samuel vous ? Ils sont comment ?

Retour à l'accueil