Si un jour je suis de nouveau enceinte...

Ouh lala je vous vois venir.. Mais non, pas encore, pas tout de suite, pas pour l'instant, merci bien !!

Là, je comptais vous parler des choses que je sais, maintenant, que je ne savais pas avant !

Genre...

- Le prénom : je n'ai pas voulu en faire toute une histoire, on l'a dit très tôt, on a entendu assez peu de conneries (mais quelques-unes quand même) et je pense que je ferai pareil. Dès qu'il sera défini par nous, il sera su par tous !

- Le sexe du bébé. Pour Joufflu, on avait besoin de matérialiser la grossesse qu'on avait tant attendue. On a eu des doutes très tôt sur le micro-pénis mais dés que cela a été confirmé, cela nous a fait un bien fou !! De savoir, de se projeter... Si je retombe enceinte un jour, et comme je me ficherai d'avoir un deuxième garçon ou une première fille (oui oui, je le pense vraiment) je ne sais pas si je vais demander. Histoire de garder la surprise !! Pas sûre que le papa soit du même avis...

- Les achats : on s'était bien amusés pour Joufflu. La poussette de compèt, le lit de compèt, le lit parapluie, la chaise haute... Maintenant, j'aurais de nouvelles envies, mais plutôt d'accessoires. Comme une JPMBB (j'ai bien l'intention de porter ce petit bien plus tôt que son frère qui a été porté plus tard, à cause d'une cicatrice qui traverse son ventre...) ou un tapis d'éveil de la mort qui tue ! Et puis des bricoles pratiques, un bon écoute bébé, un bon chauffe-bib 10 secondes chrono...

- Une vraie préparation à la naissance !! Et pas une sage femme qui (malgré toute sa gentillesse) vient te voir alors que tu es vautrée depuis des semaines dans ton lit en te demandant si tu as des questions. Sur le coup non, et 1h après, des millions !!

- L'allaitement : oui oui et oui, le prochain il y aura droit "direct sur la bête", à volonté et longtemps. Le Joufflu avait des circonstances atténuantes et moi-aussi et il a profité de MON lait, tiré par une machine pendant 6 mois. Un autre bébé aura des têtées d'accueil, de réconfort, de câlin, d'amour à volonté ! Je sais ce qui fait mal, je sais comment a fonctionné mon corps la première fois donc zou !

- Le temps passé : Alors ça... Je crois que c'est ce qui me fait le plus désirer une autre grossesse et surtout une autre naissance ! Je veux en profiter, être moins stressée, apprivoiser l'animal-maman qui se réveille et ne pas lutter contre ! Je veux des longues siestes dans mes bras, je veux des regards pendant des heures, je veux "vivre" le truc et ne pas avoir l'impression de le subir... Peut-être que je n'y arriverais pas, rapport au fait qu'un Joufflu sera là et attendra de moi que je me "divise"... Mais j'ose croire que j'en suis capable !

- Le calme... Finalement c'est la chose la plus incertaine qui soit... On a fait un mutant une fois (j'adore les mutants hein, je ne me moque pas) mais on a quand même de très très fortes chances (ou risques, comme vous voulez) d'en refaire un autre. Je ne suis pas sûre d'être sereine, même si on a vécu des trucs difficiles et qu'on sait à présent comment gérer une grossesse de m*** (ah bah y'a pas d'autre mot !). Je ne sais pas si je serai capable de retraverser ce champ de bataille, de questions... Je crois que les 3 premiers mois seront pénibles et que mes cauchemars viendront régulièrement m'embêter. Mais si les voyants sont au vert ensuite, j'aimerai pouvoir trouver un peu plus de légereté !

Et surtout...

- La maternité : je ne veux pas remettre un pied dans la maternité de ma ville (celle qui voulait qu'on zigouille mon Joufflu, c'aurait été bien plus simple hein !). Je veux retourner à HFME mais je ne sais pas si j'y serai autorisée. Donc là, je n'hésiterai pas. J'appellerai mon diagnosticien adoré (qui n'aura certainement aucune raison de me voir). Je l'ai déjà tanné au rendez-vous post-natal en lui disant qu'un jour, je le voudrais LUI ! Il a ri et m'a dit qu'il n'était disponible que pour les bébés avec des "défauts". Ils en auront de la chance... Je ne peux que le recommander. Mais il m'a aussi dit que si c'était trop compliqué, on jouerai à fond la carte génétique de Joufflu, et éventuellement prononcer des mots comme amniocentèse ou autres horreurs pour faire pencher la balance. Il a précisé que d'ici là, il ne serait peut-être plus autorisé à faire des trucs pareils... Mais si on me refuse à HFME, je ferai mon suivi de grossesse en libéral et au dernier moment, j'irai vivre dans une tente sur le parking. Ils ne pourront pas me refuser si j'arrive dilatée à 15 en hurlant !! Blague à part, le point abordé plus haut (le calme) pourrait dépendre AUSSI de ce type d'imprévus qui ne me feraient pas rire du tout !!

Retour à l'accueil