Nouvel air...

Ah... Quand les décisions sont prises, qu'il est bon de décompter le temps et de se laisser porter par l'échéance qui ENFIN approche le bout de son museau.

Ma décision est donc prise. Je serai chômeuse (mais heureuse) le 16 décembre prochain. Ne vous inquiétez pas, c'est bien loin de me tracasser ou de me faire peur. Je ne m'ennuie jamais, je vais apprécier de me concentrer sur moi, mon Joufflu, et les fêtes de Noël.

Finalement, c'est un constat d'échec. Une fois de plus, je ne peux pas m'adapter partout, je ne sais pas faire et surtout je déteste ça !

Je me suis à nouveau sentie piégée par un job, et je sens que ça me dépasse. Je ne comprends plus (pèle-mêle) ce que j'ai pu lui trouver, comment certains égos peuvent prendre autant de place, comment trouver du plaisir à venir le matin et vendre mes idées, démontées avant même d'être accouchées.

Je respecte naturellement les autres mais parfois, je me sens dépassée et incapable de me positionner. Je deviens donc nulle (CQFD), fade et triste. Alors que souvent j'entends que ma bonne humeur est ma force, soudain, la flamme s'éteint et je deviens tiède. Je ne me reconnais plus, et c'est donc à ce moment-là qu'il me faut constater l'échec. Enfin quand je dis échec, je pense que cela n’existe pas. Pour preuve, j'ai plein d'idées, je vais me reconcentrer sur des projets qui dorment depuis longtemps, et pourquoi pas me lancer quelques défis personnels et professionnels.

J'ai eu beaucoup de chance, j'ai travaillé 10 ans (et même un peu plus) au contact de personnalités, de collègues fabuleux... Dans un univers qui me faisait fantasmer ! Adolescente, je rêvais de faire partie de ce "monde". Après le bac, j'ai intègré directement une école "à fric" (il faut bien appeler un chat, un chat...). Parmi mes camarades, nous sommes peu à travailler pour financer notre vie d'à côté. Et encore je ne vis pas dans Lyon, mais à 30 kilomètres et je fais les trajets.

J'ai aimé faire ces études, j'ai adoré mes stages qui m'ont permis de rencontrer des gens extraordinaires, et qui sont aujourd'hui des amis irremplaçables. J'ai été formée par l'entreprise, alors que je cumulais les jobs, sans me plaindre (j'ai fait 1001 métiers pendant cette période, de client mystère à serveuse sur les bateaux de luxe).

Je suis sortie diplômée et j'ai été recrutée dans une agence qui à ce moment-là, rayonne sur la région. J'y ai rencontré mes amies d'aujourd'hui, on a rit tout le temps, malgré la dictature imposée par le premier tyran de ma vie. Les suivants vont s'enchaîner et avec eux, ma capacité à dire STOP quand je sens que je ne peux plus. Je n'ai aucune difficulté à rompre avec un travail, beaucoup plus avec des collègues !

Forcément quand les conditions ne favorisent pas l'épanouissement professionnel, les profils "personnels" sont exacerbés et créent du lien.

J'ai énormément d'amitiés issues de ces jobs qui étaient menés par des personnalités... particulières.

Aujourd'hui, j'aurais pu l'anticiper. Dès les premiers échanges en entretien, j'ai senti que cela ne fonctionnerait pas. Mais vous connaissez la société dans laquelle on vit... On ne refuse pas un emploi qui paye bien !

15 jours après le début de mon contrat, je regrette de ne pas avoir une période d'essai plus longue mais je me félicite de n'avoir engagé que 6 mois de mon précieux temps et d'avoir une date d'échéance.

La date approche. Je ne veux plus rien prouver, ni même me "mettre les rates au court bouillon" (haha, je suis la seule à pouvoir la faire celle-ci). Je décompte et je commence à organiser ma vie d'après.

Finalement les aventures Jouffluesques compliquées n'ont fait que renforcer ma vision que la vie, la "vraie", est à la maison ! Le travail n'est qu'un moyen...

Il va donc être temps (et l'occasion) de se lancer des défis ! Mon agenda pour les 6 premiers mois sont chargés, mon stock d'idées aussi. Je vous en dirai plus, promis, mais pas tout de suite. Pour l'instant, il s'agit d'arriver au 15 décembre... Et d'enchaîner fêtes de Noël et examens médicaux de mon petit chaton. Au 2 janvier, on y verra plus clair et il sera alors temps de se lancer !

Retour à l'accueil