Bla bla bla

Bonjour,

Après un énième RDV chez le dentiste (le RDV de la semaine dernière s'étant très mal passé), je m'en viens vous parler de la pipelette qui a élu domicile dans mon appart : mon fils !

26 mois (oui je sais, après 2 ans on arrête de compter en mois, mais je ne peux pas m'en empêcher...) et nous sommes au royaume de Joufflu, dictature du Non et des longs discours. Avant 1 an, on constate chaque jour d'énormes progrès moteurs (préhension, tenue...). De 12 à 18 mois vient l'âge de la marche. Cascades, plus d'assurance, c'est de mieux en mieux. A partir de 18 mois, les premiers mots. Souvent un babillage intensif incompréhensible (même les parents galèrent) et puis, à 2 ans, les choses deviennent plus claires, plus fluides. Nous avons donc aujourd'hui un petit garçon qui se fait comprendre, qui répète TOUT (gare aux gros mots) et qui brode...

"J'adore" : Je crois que c'est ce que je préfère ! Il ne l'emploie pas souvent mais genre, devant une mandarine ou une Knacki, quand on lui demande si c'est bon, il répond un "j'adore" digne de Cristina Cordula dans ses meilleurs jours !

"Tu exagères", "ça suffit", "pas d'accord" pour montrer qu'on commence à nuancer ou à affirmer sa personnalité...

"Non pas..." avec n'importe quel mot derrière. Bisou, manger, dodo, s'asseoir, couche, sage... C'est comme vous préferez ! Mais c'est toute la journée. Le Terrible Two bat son plein, et nous on se fâche à longueur de journée. Enfin, même si je me rends bien compte que le fait de l'ignorer marche mieux que l'opposition. C'est plus vexant, et surtout, désarmant ! Il se fatigue vite et cède. Paraît que ça ne va pas durer.

Trotro est définitivement son meilleur ami... Il joue, pleure et parle tout comme lui, et on rejoue les scènes des épisodes en commentant chaque action. Vive Youtube !

Et depuis quelques jours, les chansons de la crèche. Ca c'est vraiment chouette. On a donc découvert la chanson du ouistiti (je ne connaissais pas du tout, je suis nulle en comptines !) et Justin le lapin.

En plus, on refait aussi les scènes de la crèche. Avec son copain Thomas, ils font la "bagarre", et puis Badette (la directrice) les met au coin. Donc on joue à la bagarre aussi et il m'envoie "au mur" parce que je ne suis pas sage.

Je suis ravie d'avoir fait un petit mec. On entend souvent que les femmes préfèrent avoir des filles... De mon côté je peux avouer que j'aime son côté brute, il me ressemble. Et puis les câlins d'un petit garçon à sa maman sont quand même super chouettes !

Je ne sais pas comment c'est chez vous, mais je crois quand même qu'on a tiré le gros lot niveau bavardages. Je me demande bien de qui il peut tenir ça...

Retour à l'accueil