Choisir, c'est renoncer

Choix cornélien

Définition : Choix entre deux possibilités ressenties toutes les deux comme des devoirs / Qui oppose la raison et les sentiments / Qui constitue un dilemme.

Voilà !

Voilà où j'en suis à ce jour, dans mon petit cerveau.

J'ai eu les résultats des concours pour entrer en école d'infirmière.

Flashback : J'ai candidaté dans 3 écoles. Lyon sud, Vienne et Saint Chamond. Après les écrits passés en mars, j'ai été retenue pour les 3 oraux. J'étais déjà contente de voir que je n'étais pas tout à fait à la ramasse malgré mon grand âge. Les oraux ont eu lieu en mai, et les résultats finaux sont tombés vendredi dernier.

2ème à Vienne sur liste principale (sous vos applaudissements), et 22ème à Lyon sur liste principale aussi (encore... Clap clap clap).

Saint Chamond, dont l'oral avait été plus difficile ("saurez-vous obéir aux ordres ?"), je ne suis MEME PAS sur liste secondaire !! Comme quoi... Vive les concours !

Elle saute de joie, elle pleure...

Ca veut dire quoi en vrai ? Ca veut dire qu'après 10 ans dans la pub, la comm, les relations publiques, je suis capable de faire autre chose. Que je VAIS faire autre chose, que je vais redevenir étudiante, apprendre la technique, le pratique et le théorique d'une profession aux antipodes. Plus près des gens, plus loin de l'actionnariat, des égos surdimensionnés, des problèmes financiers (comment faire venir un éléphant et une autruche sur un évènement pour une marque de yaourt, et tout cela pour moins de 1000 €). Je ne suis pas dupe, je sais bien que les logiques de rentabilité s'appliquent AUSSI au milieu du soin, qu'il va falloir composer aussi. Je vais me faire des noeuds au cerveau, toujours, mais pour des choses qui ont plus de sens, plus près de la vie, de la mort aussi.

Je ne sais pas ce que je ferai à la fin de ce cursus de 3 ans. Je sais juste qu'à 35 ans, je serai infirmière (Hamdoulla, comme on dit chez moi).

Mais avant, une question fondamentalement complexe se pose. Que choisir ?

Vienne ?

A 5 minutes de chez moi et de mon bouchon en petite section de maternelle.

L'hôpital n'a pas une réputation de malade mais l'IFSI jouit d'une image assez chouette.

Les stages qui peuvent s'effectuer ici ou ailleurs

La formation qui a l'air plus détendue. Avec toutes les réserves du monde bien sûr, je sais bien que ce n'est pas en dormant en cours que je vais réussir.

Ou Lyon ?

Pas si loin mais difficile d'accès pour moi.

Avec des stages dans les sacro-saints locaux des HCL et leur diversité de services...

Que dois-je privilégier ?

Une proximité qui fait tout de même de moi une maman heureuse ?

Une organisation du quotidien au millimètre alors que mon Joufflu est encore si petit et que son papa fait des heures indues ?

Mes amis infirmiers me disent que c'est moi l'actrice de ma formation. Que si je me démène, peu importe le lieu de ma scolarité, que changer des fesses de papys à Vienne ou à Lyon aura la même odeur et la même saveur (berk), que je ne dois pas avoir de regrets, surtout. Qu'une prise de sang, la première, se fera de la même façon. Mon ami qui est dans un service à la pointe voit passer des étudiants de nombreuses écoles de la région. Que mon projet professionnel déterminera mes stages de 3ème année, alors que les premiers finalement, seront identiques, peu importe où.

Et puis, il y'a l'aspect bassement matérialiste, mes allocations sont au ras des pâquerettes. Ai-je vraiment besoin de me charger de frais de transport alors que j'ai une opportunité tout près ?

Vous l'avez compris, mon coeur de maman penche pour Vienne, je pense que je vais l'écouter. J'attends les papiers pour mentionner mon choix de façon officielle et valider le sentiment qui me turlupine aujourd'hui.

Je suis incapable d'affirmer aujourd'hui ce que seront mes désirs dans 3 ans. Et puis, dans ce nouveau métier, les possibilités de changements et d'évolution sont nombreuses.

C'est officiel, quel que soit le verdict. Je vais enfin m'occuper des autres. Me rapprocher de ce qui m'a tant manqué ces dernières années. Me rendre utile. Apprendre. Et surtout, faire des piqûres !!!

Retour à l'accueil