Et demi ! Le temps de l'école...

2 ans et demi pour le Joufflu, tout pile aujourd'hui ! C'est débile hein les demis... Et pourtant, ça veut dire que ça fait 6 mois qu'on a soufflé les bougies et que les prochains 6 mois qui s'annoncent chargés vont arriver à toute vitesse...

Quoi de neuf dans le quotidien Jouffluesque ?

Ces fucking diabolos tombés, on se rend compte que les otites retrouvent le chemin de ses trompes d'Eustache (apparemment atrophiées par le Situs Inversus...). On est donc de retour dans le questionnement "bloc or not bloc ?". En effet, on se tape une méga-fièvre ainsi que des antibios (CQFD) tous les 2 mois environ. Cela veut dire que le problème n'est pas réglé, que le liquide cracra s'accumule encore derrière le tympan... Rendez-vous prochainement avec l'ORL afin de voir si l'intervention est nécessaire et surtout quand ? Parce qu'avant les vacances, ça pourrit un peu le délire "sea sex and sun" du mois d'août, mais après la rentrée, ça ne va pas être simple non plus...

La rentrée tiens. Samedi dernier, c'était Portes Ouvertes dans la future école. L'occasion pour le papa et le grand bébé de visiter les locaux, et pour moi de voir les travaux et l'espace dédié à la Petite Section de Maternelle.

Choupi va aller dans une école privée du centre-ville de Vienne, option pas trop catho. J'ai visité d'autres écoles qui arboraient de magnifiques crucifix mais c'est pas trop pour nous. Là, c'est du privé catho mais ça ne se voit pas. On se sent plus à l'aise.

Des travaux fraîchement (presque) terminés, pendant lesquels ils ont découvert de nombreuses ruines gallo-romaines (c'est le problème quand on creuse par chez nous : en 15 minutes on trouve des sépultures, des amphores, des murs... On en a plein les musées, ça retarde les travaux, donc parfois on casse ou on recouvre en faisant comme si on avait pas vu). Un espace dédié aux petits avec la salle de classe (au mois 10 fenêtres, j'adore), une grande salle de sieste, un coin propreté, un préau rempli de jouets et même une mini-cour qui leur est réservée pour la deuxième récré dont ils bénéficient pour ne pas déranger les autres classes. A l'étage, une cantine trop classe avec self (encadré) dés le CP. 1 classe par niveau, 27 élèves en Petite Section et une maîtresse souriante, douce et sympa.

On est rentrés, on a vu la grande cour dans laquelle des grands jouaient au rugby, puis on est allés visiter. Des jeux étaient posés sur les tables dans la classe, Joufflu s'est assis et a commencé à jouer. La maîtresse est ensuite venue nous parler, il lui a bien expliqué ce qu'il faisait, qu'il allait à la crèche... Il a bien retenu son prénom et nous saoule depuis. L'ATSEM nous a montré la salle de sieste (mais Joufflu a décidé que dormir, c'était pour les faibles donc il a dit que les autres allaient y faire dodo, pas lui !). Il y'avait tous les projets réalisés par les enfants pendant l'année, on a croisé les autres familles dans notre cas, qui allaient découvrir tous les détails en septembre. Un garçon gigantesque, né en début d'année 2013 qui m'a permis de me rendre compte que oui, mon Joufflu n'est pas petit pour son âge, mais qu'il allait être petit au milieu d'enfants qui ont presqu'un an de plus que lui. Vive les bébés de fin d'année !

La maîtresse nous est apparue plutôt douce, le regard tendre mais je pense qu'il ne faut pas la chercher. Ce qui est rigolo, c'est que ma maîtresse de petite section à moi avait le même nom, c'était sa belle-mère. Souriante, pas chiante, on signe tout de suite. On a parlé du bracelet d'identification médicale, qu'il va falloir que j'achète en urgence d'ailleurs !

Le BIM (yeah, c'est la classe...), c'est un bracelet que doivent normalement porter tous les "anormaux". Mon fils et son coeur à droite, les allergiques... Normalement (à prendre avec des pincettes), les pompiers doivent checker lors d'une prise en charge s'il n'y a ni médaille ni bracelet avant toute intervention.

Voilà celui que j'ai retenu pour un enfant de moins de 3 ans :

http://www.mypom.fr/fr/garcons/bracelet-d-identification-medicale-my-akalix.html?color=173

http://www.mypom.fr/fr/garcons/bracelet-d-identification-medicale-my-akalix.html?color=173

L'objectif, c'est que quiconque le trouverait inanimé puisse voir que son petit coeur n'est pas du bon côté.

On me dit souvent que, de toutes façons, il y'a toujours un adulte avec lui. Exemple violent, mais tout con : nous avons un méga accident de voiture. Son père et moi ne sommes pas en capacité de dire qu'il est Situs Inversus. Les pompiers l'auscultent et trouvent un pouls diffus, bas, éloigné, pas net. Pouf ! On balance un coup de jus et là, son petit coeur qui était peinard du mauvais côté s'arrête. Alors oui, je dramatise, mais je préfère prévenir que guérir.

Pour l'instant il est petit, son coeur est encore central si on écoute sa poitrine. Mais en grandissant, la zone va s'étendre... Donc on met juste un bracelet, des mots partout pour expliquer (voiture, école, sac...) et on croise les doigts pour ne jamais avoir à s'en servir. Pensez-y pour vos allergiques, il y'a pas mal de choix et même des bracelets pas chers pour les jours de sorties si vous ne voulez pas un truc à garder toujours. Attention aux médailles sur les petits... Moi perso, je ne veux pas qu'il en porte une, et de toute façon c'est interdit à l'école.

On va se pencher sur la question du cartable, j'ai acheté un cahier de vacances Tchoupi dédié aux enfants qui vont rentrer à l'école (oui, je sais, je ne veux pas en faire un intello mais j'adorais ça quand j'étais petite, alors j'espère qu'il aimera aussi). On en parle, on a maintenant des images à mettre sur les différents lieux. Je ne suis pas inquiète, je pense qu'il va s'intégrer rapido. Après tout, il va à la crèche sans une larme en me disant au revoir de loin, il est habitué... Il n'aura école que 4 jours par semaine (merci le privé et la réforme refusée !), un peu de cantine, doucement mais sûrement.

Reste à solutionner la question de la propreté (le grand garçon de janvier qu'on a croisé avait une couche, donc ça m'a un peu rassurée...). Parait que les garçons et la propreté c'est toujours une longue histoire. On est en plein dedans, attendant l'été (le vrai) pour le faire vivre en mode naturiste !

Mais comme tout, je sais qu'il va le faire. Jamais en avance, toujours à son rythme, jusqu'au déclic.

Retour à l'accueil