Premier trip !

Nous rentrons de 4 jours à Amsterdam, tous les 3.

Nous, les parents, on avait l'habitude de se faire des longs week-ends comme ça dans des villes européennes avant d'avoir notre Joufflu. On adorait ça. Bons restos, hôtels classe, visites culturelles... On avait très envie d'adapter le principe à une vie de "famille", tous les 3. Bien sûr, tant qu'il a eu des couches, c'était hors de question !

On doit avouer qu'on flippait un peu. Entre l'avion qui fait peur, le fait de ne pas savoir s'il allait suivre, l'envie de faire des choses de "grands" et pas forcément QUE pour les enfants... On a cherché longtemps où loger, quand partir, où, quoi manger... On a partiellement résolu la question quand je suis tombée sur nos guides fétiches, les Cartoville en version Famille.

Ensuite, on ne voulait pas forcément dormir dans un hôtel... Déjà parce que mon grand bonhomme est plutôt matinal, et que le soir on se doutait bien qu'on allait pas rentrer à 23h après un bon resto.

On a choisi Amsterdam. Déjà parce qu'on ne connaît pas cette ville, et ensuite, malgré sa réputation, parce qu'elle avait l'air de se prêter au jeu avec des petits. En plus, pour un premier vol, ce n'est pas très loin.

Nous voilà donc lundi matin, après des semaines à en parler ensemble, à l'aéroport. Sam vissé sur sa Trunki (la valise géniale pour les enfants, qui sert aussi de porteur dans les loooongs couloirs d'aéroport).

Evidemment, le Père Noël a amené la version Pompiers...

Evidemment, le Père Noël a amené la version Pompiers...

L'enfant s'assoit dessus, on ajoute une petite sangle et on tire. Sur le kilomètre qui nous sépare de l'embarquement, on était bien contents !

En plus, elle fait parler. Du coup on a copiné direct avec des mamies, des papas, d'autres enfants... On a fait une pub d'enfer pour la marque !

Contrôle sécurité trop facile, un jus d'orange et embarquement. Une fois dans l'avion, nous qui nous faisions un monde de ce qu'il allait pouvoir ressentir, on a vite compris qu'il en avait... strictement rien à branler (pardonnez moi l'expression hein !). Bah ouais, super on vole, mais bon... Donc coloriages, occupation et hop ! C'est déjà l'atterrissage.

On a ensuite pris le train pour rejoindre le centre-ville, puis le tram pour rejoindre la maison à l'est d'Amsterdam. On a logé sur l'eau. Non non, on a rien fumé. On avait trouvé un B&B dans une maison toute récente, dans un quartier tout neuf qui se construit sur le lac d'Ij. On avait une chambre en bas (sous l'eau) entourée de 2 autres chambres avec des familles aussi. Au rez de chaussée, la pièce commune, énorme, à fleur d'eau et au 1er, le logement des propriétaires. Des gens adorables (des italiens de Venise au départ), des petits dej gargantuesques, des petites attentions et surtout, beaucoup d'équipements pour les enfants (jouets, chaises, baignoire et encore des jouets...).

Plus d'infos sur La Corte Sconta B&B.

Et nous voilà partis pour 3 jours de visite. Déjà, on s'est perdus dans la ville (volontairement hein). Red light (ahem... On voulait pas spécialement voir les jeunes femmes en vitrine mais on est tombés dessus avec l'air très con... Heureusement, l'attention d'un troizans se détourne facilement), canaux, places, ponts... Une odeur d'herbe qui habite carrément certaines rues, des vélos partout, des canaux aussi ("mais Maman, on est déjà passés par là", non c'est un autre canal...). On a mangé des hamburgers, des glaces, des gaufres. On va pas se mentir, notre budget bouffe n'a jamais été aussi bas. Bonne nouvelle hein.

En revanche, nous on s'est toujours promis d'éviter les balades 100% touristes. Bah là, on  payé pour faire 1h15 de bateau (pirate of course) à travers la ville. Tant pis, il était trop content, il pleuvait donc on était au chaud...

Le gros spot que tout le monde nous avait conseillé, c'est le NeMo ou musée des sciences. Il ressemble à une grosse baleine verte (posée là par Renzo Piano) à quelques encablures de la gare centrale. Et là, on a pas regretté. Les infos ici : NeMo Science Museum.

Tout est expérience ! Le propriétaire de la maison me disait que c'était très dans l'esprit de la façon d'enseigner aux enfants. On touche, on fait plutôt que d'apprendre, assis sagement comme chez nous. Ici dans les musées, on regarde, on ne touche pas. Ca commence mais ce n'est pas encore l'esprit. Là bas, c'est COMME CA ! Sur 4 étages, 1 étage par classe d'âge. le premier et le deuxième étaient très adaptés pour Sam, les autres un peu moins. Jouer avec l'eau, les bulles, la lumière, le son, le toucher... Il a adoré ! Nous aussi, on y est resté 3 heures.

Voilà pour l'aspect tourisme. Sinon, on a beaucoup aimé le fait que les enfants sont les bienvenus partout, que le menu enfant n'est pas une obligation (il picore dans nos assiettes pour goûter à tout). Il a dormi entre nous sans que l'on paye de surplus, ils sont les bienvenus en fait. Les gens prennent le temps de se mettre à genoux pour discuter. On lui offre des bonbons, du fromage... Dans tous les magasins ! On a même le droit de rentrer partout pour faire pipi en demandant. Comment se retrouver dans l'arrière boutique du Shopi local ! Le soir on faisait des courses et on rentrait manger à la maison. Une salade, du fromage, du jambon...

Une ville d'eau, c'était parfait pour mon petit Joufflu. Lui qui cause déjà sans arrêt, on entendait le début d'une phrase et ça finissait invariablement par "Oh, un canard !". On a beaucoup ri, on s'est couché très tôt. C'est très différent de ce qu'on avait l'habitude de faire. Lui qui cherche à employer des expressions de grand, il nous éclate en s'exclamant "c'est horrible !" avec sa petite voix haut perchée au lieu de dire que c'est génial, magnifique, grandiose !

Même les bricoles ramenées sont différentes. Un peu de fromage évidemment, mais surtout une tonne de bricoles. Genre chez Hema (vous ne connaissez pas Hema ??? C'est un genre de Tati belge qui est partout dans les pays du nord de l'Europe...). Ceux qu'on trouve en France sont très pauvres... Mon petit gars adore leurs produits pour le bain (des poissons fluos qui fondent mais qu'on ne trouvait plus du tout chez nous). Du coup on a fait un plein ! Et puis des crayons pinceaux, du savon pour les mains Olaf... On a ramené des bulbes de tulipes pour la maîtresse et les ATSEM. On ne peut pas dire qu'on s'est lâchés sur le shopping. J'ai réussi à entrer dans un Monki (j'adore cette marque trouvée en Finlande et en Suède il y'a longtemps) et j'ai réussi à m'acheter une jupe trop belle. Une boutique de laine aussi, hyper connue mais qui m'a hyper déçue... Bref, on était pas là pour ça !

En revanche, on était partis sans poussette. On s'était dit "allez, il est grand, il va marcher". Plus la date du départ approchait, plus je commençais à flipper. Et en fait... on a marché 10 km par jour ! Et lui, et ben il a suivi !!! A 3 ans !! On va pas se mentir, passées 15 heures, les épaules de Papa devenait bien pratiques. Mais sinon, il a avancé sans se plaindre.

On était assez surpris qu'il s'adapte aussi bien. Qu'il ne demande pas à rentrer chez lui... Il a beaucoup ri avec le propriétaire de la maison, il lui a fait un gros bisou au moment de partir.

C'était chouette ! On commence à réfléchir à ce qu'on va faire l'an prochain. Mickey peut être (même si pour l'instant, il ne s'y intéresse pas des masses), Lisbonne, Londres qu'on connaît bien mais avec lui, sous un autre angle. Cet été, on repart dans le Sud, c'est confortable, on connaît, ce sont de vraies vacances. Mais l'an prochain, on va se mettre en quête d'une destination à la cool aussi, mais adaptée à son âge de "presque grand".

Retour à l'accueil