Mon petit chaton termine sa première année d'école !

Je vous raconte pas comme il y'a eu du changement en 10 mois ! Entré à 2 ans et 9 mois, les débuts ont été compliqués. Sam faisant tout à la bourre mais très vite, il n'a pas dérogé à la règle. Les premiers jours ont été pénibles... Pleurs, refus, zéro sommeil, grosses crises, on s'est un peu demandé si ce n'était pas trop tôt, malgré les 2 ans de crèche qui s'étaient bien passés. On a beaucoup parlé à la maîtresse, elle ne pouvait pas le laisser 5 minutes sans qu'il ne panique. Il lui prenait vraiment beaucoup de temps. On s'est rencontrées 10 jours après la rentrée, un peu perdues toutes les 2. Et puis, 3 jours après, cela commençait à se décoincer... Et alors depuis, tout était merveilleux !

Les premières évaluations ont présenté quelques points orange, signe que le fait de faire seul était toujours un peu compliqué. En novembre, cela s'inversait et depuis, que des points verts et des félicitations à tous les coups.

On s'est revues, de façon moins protocolaire certes, avec la maîtresse et à chaque fois : il est pipelette, il est rigolo, chou, débrouillard... Et là, la maman n'en pouvait plus de fierté (objective cette maman...).

Sam est dans une école privée. Ecole viennoise qui propose de la Petite Section jusqu'au BTS. Les places y sont chères... On a eu un coup de bol monstre et donc il est parti pour un bon moment au sein de cet établissement.

Le privé ce n'était pas pour le côté religieux. D'ailleurs Sam n'y comprend rien quand il s'agit d'aller voir le "Monsieur Blanc" pour Pâques ou Noël. Nous on est athées mais on s'en fiche. Ca fait partie de la culture générale et on est pas obligés d'y aller tous les dimanches.

En revanche on apprécie les valeurs qui y sont transmises, les coups de gueule du directeur quant à la place que doivent occuper (et garder !) les parents face à l'enseignant, le respect des règles par les enfants, les rituels propres à la vie de l'école.

Par exemple, quand c'est l'anniversaire d'un "grand", du CP au CM2, les élèves qui soufflent leurs bougies font le tour des classes pour donner une part aux maîtres et maîtresses. C'est comme ça, c'est ritualisé. Cet après-midi d'ailleurs, on a vu passé 2 "grands enfants" portant un plateau dans la classe de petite section. Les "petits enfants" savent, ils restent assis tandis que l'instit va chercher une part et souhaite de bonnes choses à l'élève.

Notre bonhomme se sent bien dans cette classe, dans cette école. Il sait désormais reconnaître les lettres de l'alphabet, compter, chanter, danser (enfin, on vérifiera ça demain soir au spectacle !), fonctionner en groupe restreint ou élargi, fonctionner avec les autres classes d'âge (les grands ont eu des responsabilités auprès des plus petits à différents moments de l'année).

La maîtresse était une perle. Sœur d'une copine (mais ça je ne l'ai découvert que très récemment). Droite mais douce, délicate et à l'écoute. Pas fofolle et très sympa.

L'an prochain, sa maîtresse est un peu plus âgée mais elle nous a semblé très chouette aussi lorsqu'on a fait connaissance.

Son planning va aussi un peu évoluer car il va passer de 2 à 3 jours de cantine par semaine. En sachant que l'école n'est pas soumise à la semaine de 5 jours et qu'il a toujours ses mercredis en tête à tête avec Mamy pour décompresser un peu.

Cela fait bizarre de se dire qu'il a déjà vécu 1 an à l'école. Qu'il change de classe. C'est passé à toute vitesse. Il a beaucoup changé, physiquement et dans sa tête aussi. Il s'exprime encore et toujours, est trop fier de nous réciter les poèmes, de chanter ce qu'il apprend, de nous raconter le quotidien de la classe...

Je copine tranquillou avec les autres mamans... pas toutes rassurez-vous ;-). Mes horaires ne me permettent pas de poireauter devant la porte en même temps que certaines mamans qui n'ont pas forcément les mêmes contraintes. Mais petit à petit, moi et mon syndrome de l'imposteur (je vous en reparlerai un de ces jours), on se soigne. On va dire qu'il y'a 2 mamans super chouettes avec qui j'échange plus que les autres.

Demain, à la kermesse, je tiens même un stand de jeu ! C'est dire ! Et ensuite je rejoins les garçons pour assister au spectacle !!! Sur le thème des émotions, et visiblement Sam est la peur. On va bien rire je pense, j'ai hâte de le voir.

On a bien remercié tout le monde, avec un châle tricoté pour la maîtresse et des étuis à lunettes cousus par mes petites mains pour les Atsems adorables.

J'avais trouvé cela bizarre mais d'autres mamans avaient fait une cagnotte pour acheter des cadeaux plus gros. La maîtresse a donc reçu, un poil gênée, un superbe sac Longchamp cet aprèm. Ecole privée les gars :-).

Déjà que je trouvais que le temps passait à toute vitesse, je pense que ça ne va pas ralentir au fil des passages d'une classe à l'autre. Le petit Joufflu change, il grandit, il n'arrête pas. Mais il continue à nous faire éclater de rire avec ses remarques toujours très à propos et ses frimousses de coquin.

Retour à l'accueil