C'était bien c'était chouette mais là... C'est fini ! Les vacances, le soleil, la glandouille...

De mon côté, 2 mois de vacances (ouais, j'sais, trop d'la chance) qui sont passé comme le vent. J'ai fait des tonnes de trucs mais j'ai l'impression que ça a commencé hier. Surtout que... J'avais mon affreux Joufflu chronophage !

Pour lui, je pense que ça a été plutôt cool. Il a enchaîné les activités avec moi, ou ma mère, ou en famille ! Walibi, vélo, vacances à la montagne avec Papy et Mamy, puis avec nous. Grottes, restos, visites... Et puis week end dans une autre montagne avec les copains. 2 randos géniales, des jeux, des dessins animés. Ensuite les vacances à la mer avec les copains et leurs enfants, ses copains à lui ! Et entre tout cela, des apéros, des glaces par centaine et des plongeons dans toutes les piscines environnantes par millier.

On a même réussi à rentrer avec la crève et on est hyper fatigués. Pourtant, mardi à 8h30, il rentrera en Maternelle 2 (déjà !). Il a hâte par moment, de retrouver les copains et l'école. Et puis parfois, il ne veut pas y aller. Je suis sûre que dans la cour, il va sauter voir ses potes et sa nouvelle charmante maitresse et qu'il va nous mettre à la porte.

A 9h ce même mardi, c'est moi qui rentre en 2ème année. On m'avait prévenu, celle-ci, celle du milieu, c'est la plus pénible. La première on découvre, la troisième on vise la ligne d'arrivée et la deuxième, on révise, on enchaîne les stages et le temps est long. Sans queue ni tête. J'ai envie d'y aller : retrouver les gens, apprendre, se confronter à de nouveaux services, de nouvelles réalités. J'espère que les stages qui ont été évoqués pour moi se réaliseront, il me tarde de découvrir ces services. Et je serai déçue si cela changeait.

Mon amoureux est encore en vacances 1 semaine donc le quotidien à la maison va se gérer mieux, en douceur. 

Malgré tout le planning est chargé. Le 19 septembre, on enchaîne les examens à l'hôpital pour mon specimen rare. Echo cardiaque et des rates (les paris sont ouverts : souvenez-vous, au dernier compte en décembre 2015, elles étaient 6 mais l'échographe nous disait qu'il était sûr qu'il y'en avait d'autres. Alors à vos pronostics !) et puis rendez-vous avec le médecin de néonat adoré pour un bilan un peu général.

Et surtout, j'ai hâte de le voir car j'ai vécu une grosse blague avec le service de pneumo qui nous a convoqué (pas d'autres mots) pour un deuxième examen identique à celui qui nous avait temps déplu il y'a quelques mois. Donc je vais décliner en prétextant que je ne suis pas dispo et en parler avec les médecins qui nous connaissent le mieux et en qui on a confiance.

Je vous raconterai tout c'est promis ! Une fois encore je ne suis pas particulièrement inquiète mais je n'aime toujours pas ces journées marathon dans les couloirs d'HFME. Je ne suis pas sûre de m'y faire un jour et je ne peux pas me plaindre, nous c'est tous les 18 mois.

Pour couronner le tout (sinon c'est pas drôle), ma petite grand-mère déjà bien fatiguée s'est cassée l'épaule lundi dernier. Pas de chirurgie car son coeur est trop fragile donc anti-douleurs et alitement intensif. Sauf que... Elle a mal ! donc Tramadol, donc éléphants roses et mauvais trip donc petit coeur et corps en entier qui commence à en avoir marre.

Les soignants autour d'elle sont inquiets, nous aussi. Elle délire et marmonne, voit ses parents, son village natal, des puces... Et replonge dans les limbes. Comme elle ne bouge pas, sa peau et sa mauvaise circulation sanguine ont l'air d'avoir invité les escarres à leur grosse teuf. Matelas à air mais, à mon avis, c'est trop tard... La peau des talons ne rebondit plus du tout (ceux qui savent...).

Alors voilà, d'un côté, on a les rentrées qui sont des moments importants, surtout à 3 ans et demi. Et de l'autre plein d'interrogations et un peu la pétoche.

Je vous souhaite un joli mois de septembre. 

Retour à l'accueil