Ah ça ira, ça ira...

Bonjour !!!

Ouh lala, mais c'est que ça fait longtemps !!!! Je vous préviens, j'ai une super bonne excuse... Une excuse à base de Zona !

Et oui, mon calme et mon aptitude à voir les choses de façon positive en a encore pris un coup derrière les oreilles...

J'ai terminé le week end au niveau -4 de la joie et de la bonne humeur... Je vous explique.

J'ai donc TOUJOURS rendez-vous le 15/04 à l'HFME pour rencontrer les médecins et attaquer les réjouissances. Comme vous commencez à me connaître, j'ai des compétences exceptionnelles pour me monter des films toute seule, savoir à l'avance ce que l'on va me dire et donc, commencer à paniquer !!

Il y'a 5 ans, après 3 semaines dans un job au pays des hystériques, mon corps à ouvert les vannes et déclenché un zona (la varicelle des adultes mais pas vraiment, ou plutôt quand tes nerfs deviennent dingues et qu'ils chopent des boutons, qui ressortent après sur la peau / Brûlures / Douleurs... et j'en passe ! Pour plus d'infos, Doctissimo !)

Il y'a 5 ans donc, j'avais quitté le job en question, pris un traitement et j'étais allée rencontrer un auriculo-acupuncteur de génie (qui m'a ensuite permis d'arrêter de fumer...).

Dimanche soir, après des douleurs et des gratouilles toute la journée, j'ai découvert dans mon dos des boutons énormes (des bubons plutôt... comme dans "peste bubonique" Berk !), sur une ligne droite tracée à la règle, ma colonne vertébrale.

Consciente que dans mon cas, ce sont les plombs qui pètent et le corps qui s'exprime (et que ce n'est donc pas viral), je me suis lamentablement permise de .... craquer ... (oui encore...) dans les bras de mon amoureux, tout dépité.

Le lendemain matin, allô Docteur. J'entre dans son cabinet, il me dit "Comment ça va ?" et tout de suite "Ouh la, ça a l'air de pas aller !!". Il est venu s'asseoir à côté de moi (je vous l'ai dit je l'aime ce Doc') et m'a dit de lâcher ! Je me suis pas faite prier ! Après lui avoir destroy son paquet de Kleenex, j'ai enfin pu commencer à parler.

Ce qu'il se passe, c'est que je deviens dingue. Je suis terrifiée par ce qu'on va peut-être m'annoncer, j'ai l'impression que cela ne fonctionnera jamais, j'ai peur des différents traitements, j'ai peur de souffrir, j'ai peur pour moi, pour mon couple...

Et aussi, je suis en colère ! Mais vraiment ! En premier, contre moi ! Contre moi, parce que je ne fonctionne pas bien, que je m'en veux de ressentir tout ça, que ça m'énerve de me voir dans cet état, que je craque trop souvent, que je n'ai la tête à rien d'autre, que je monte des films toute seule, dans ma tête... Et je suis en colère contre les autres ! Je me rends bien compte que j'ai les nerfs à vif, que je gueule sur tout le monde pour des conneries. Je suis jalouse aussi, et donc encore plus en colère contre moi...

Et le problème c'est que je fais en sorte que cela ne se voit pas (enfin, je sais que certains ou certaines très proches n'ont pas besoin de le lire ici pour le savoir...). Du coup, je masque et quand je pète un plomb, les gens sont tout étonnés et je sors des trucs de dingues, genre un zona !

Il me dit que je dois respirer, accepter de pleurer, craquer. Il me dit que ma colère s'entend, mais qu'il faut surtout que j'arrive à l'exprimer avant qu'elle ne sorte en maladie assez grave. Que mes larmes contenues n'arrangent rien, qu'elles doivent elles aussi sortir lorsqu'elles se montrent...

Il me dit que c'est normal, que me connaissant, tout ça participe à un cercle vicieux dont il ne peut pas me sortir, qu'il faut attendre les pros et leurs solutions...

Il me colle sous anti-viraux, sous homéopathie pour le dos et prend du temps pour choisir la Fleur De Bach adéquate à mon problème (vous connaissez les Fleurs de Bach ?). pour moi ce sera White Chesnut, je vous remets le descriptif exact de la bouteille : "Idées Fixes / Mental agité / Pensées qui tournent en boucle". On y croit, on y croit pas... Je m'en fous ! (oui voilà, maintenant je vais aussi m'en foutre de tous ces débats !! C'est toujours mieux qu'un Xanax !)

Hier le fameux Monsieur qui met des aiguilles dans les oreilles m'a reboostée et m'a mis 2 petits clous dans l'oreille gauche (non, ça ne fait pas mal !) pour m'aider à reprendre un peu de courage !

A eux 2, ils m'ont permis de croire que j'ai la permission de pleurer, de me fâcher... La permission aussi à mon amoureux de me dire "Je crois bien que tu commences à gueuler pour des choses pas très graves".

Alors voilà, j'attends encore le 15/04... 4 jours et je saurais ce qu'on va me dire, j'arrêterai de l'inventer ! D'ici là, j'ai le droit d'être pénible et égoïste...Un vrai petit rayon de soleil !

Pour conclure, la musique du jour (du Woodkid quoi !). Ne vous fiez pas au titre, elle est belle comme tout et pas si triste !

Retour à l'accueil