Chamboul'tout !

Bonjour,

A l'instant où j'écris, j'ai dans les bras un ravissant petit blond aux yeux bleus (pourvu qu'il les garde...) en train de s'endormir post-biberon.

Bien épaissi le biberon, grâce à cette merveille de technologie qu'est la caroube ! Depuis qu'on achète cette poudre hors de prix (mais légale hein ?!) on nage dans les rototos bruyants mais non-accompagnés de la moitié du biberon. Ôde perso à Gallia, qui commercialise ce truc !

Sinon, pour compléter le résumé du jour, nous atteignons les 4.2 kg à 2 mois (c'était dimanche !) pour 56 bons centimètres et des pieds et des mains de footballeur, rugbyman ou basketteur (selon qui l'observe...). Des dodos un peu mieux, des coliques aussi, des ajustements quoi ! La vie normale de jeunes parents... Et au moins maintenant, on vit les mêmes choses que les autres. On a quand même un œil sur sa belle cicatrice, parfois on écoute son cœur à droite...

On commence aussi les balades (tard certes, rapport à la question des rates...) et on enchaine les semaines.

Ne reste plus qu'à dépatouiller cette histoire de reprise de travail beaucoup trop tôt (prévue le 2 mars initialement...).
En France, les parents d'enfants prématurés bénéficient d'un report de congé mat, mais pas les enfants dits "chirurgicaux".
Du coup, article 22 : démerde toi !

Rdv donc avec la pédopsy pour un entretien de conclusion, et le démêlage de tout cela.

Ça fait bizarre de se dire que l'on "conclut" cette histoire, même si on a d'autres Rdv de suivi avec pédiatres et chirurgien dans les mois qui viennent. On se dit qu'en 2 mois, on en aura vécu des trucs...

De belles rencontres (d'autres mamans, des infirmières... On échange toujours et on prévoit de se voir... Qui sait, nos enfants seront peut être potes...), des moments hyper chouettes (oh on enlève le respirateur / la voie centrale...). Des détails aujourd'hui, mais sur le coup, c'était une fête...

On enchaine les présentations du trésor à tout le cercle famille et amis... Bébé est pourri gâté.

Dans cette histoire, on a perdu des gens (allez comprendre, mais je pense que c'est de la peur...), on a découvert que certains étaient plus impliqués que d'autres, que certains sont cons et qu'on a plus aucun doute là dessus.

Et surtout on a aujourd'hui des gens solides, sensibles mais pas pathos, présents et ça permet de faire le tri finalement.

C'est vrai qu'enceinte, quand on vous dit "ça bouleverse tout, ça change tout. L'arrivée d'un enfant, tu vas voir, ça balance les idées reçues, ça dégomme le rythme", on entend ça et on se dit que, nous, ça va aller... Après tout c'est à lui de s'adapter, nous on va rien changer.........................

2 mois après, je ne veux pas faire ma vieille rombière, je ne donne pas de leçon en général... Mais je me sens prise dans un tourbillon qui ne s'arrête pas et je me demande juste à quel moment il va me renvoyer à la surface pour respirer. Comme dans le film The Impossible, lorsque le tsunami embarque Naomi Watts et que ses tours, la force du truc la balance à droite à gauche, qu'elle ne peut reprendre son souffle (film un peu romantique certes mais bouleversant, et cette scène me coupe le souffle au sens propre !).

Je n'ai plus du tout la même vie, et je commence à me dire que rien ne sera plus comme avant.

Alors bien sûr, on va recommencer à sortir, on a même réservé un concert et un hôtel à Nîmes pour cet été, en amoureux. Samedi on va faire du shopping en amoureux en laissant chouchou à sa mamie. La semaine suivante, hammam avec ma maman...

Petit à petit, on va mieux maîtriser cosi, poussette, logistique de sortie (on se trimballe énormément de choses quand on sort avec un bébé !!!).

Alors oui, 2 mois après, nos vies sont sens dessus-dessous. Ce n'est pas négatif, juste épuisant et déroutant. On aime hein, mais il faut faire une sacrée croix sur ses grandes idées d'avant, et chaque femme enceinte que je croise, je me demande si, comme moi, elle ignore tout de ce qui va lui arriver avec les contractions !

Retour à l'accueil