Cup ou pas cup ?!

Attention, j'avais promis du glamour, on va nager dedans ! Demain on part en vacances, ensuite on enchaîne les rentrées donc je vous mets ça là ;-).

Post ragnagna et surtout, comment les gérer.

Résumé des épisodes précédents : avant grossesse, ovaires polykystiques, cycles de 70 à 90 jours. Bien merdique.

Grossesse (youpi !), régime nausées très efficace : -20kg !!

7 mois après l'accouchement : retour des rouges, tous les 34 jours environ.

Si vous vous souvenez des causes des OPK, il y'a bien évidemment le poids. Les OPK font grossir et plus on pèse, plus on a d'OPK. Logique ! On conseille donc de perdre 10 % de son poids pour retrouver des cycles "normaux" (pas pour tout le monde hein, je connais des nanas de 50 kg qui sont OPK à donf).

J'ai perdu bien plus de 10% en étant enceinte. 2 ans et demi après l'accouchement, je ne les ai pas revu.

Mes cycles quasi normaux à mon retour de couches se sont encore rapprochés.

Aujourd'hui, on est à 26 ou 27 jours.

Et là, comment dire... Je n'en peux plus !!!!!! Non mais sérieux, c'est un mec qui s'est dit "tiens les gonzesses, on va les faire saigner tous les 28 jours. Ça va nous faire chier un peu parce qu'on pourra pas crapuler le mois complet (quoi que...) mais déjà qu'elles accouchent dans la douleur (gnak gnak), on va leur rajouter un truc qui revient tout le temps, avec du sang partout !!".

J'ai toujours eu des règles abondantes, à tendance Niagara. 7 jours de merde, avec douleurs et corps fatigué. Donc il me fallait des outils de compet' pour ne pas tâcher mes fringues.

7 jours tous les 26 jours, ça fait beaucoup.

Les serviettes hygiéniques, merci... Mais non merci. L'impression d'avoir un champ de coton entre les cuisses quand on marche, la marinade... Berk !

Les tampons étaient devenus mes meilleurs copains ! Trop pratiques... Jusqu'à ce que j'accouche.

Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé quand mon fils est passé par là mais depuis, infection sur infection... Donc quand ça gratte et qu'il reste 3 jours de sang partout, c'est loooonnnng ! Et puis les pesticides dedans, qui se propagent dans MON dedans, ça me plaisait moyen !

Je découvre la cup. Une amie se lance et m'en parle, puis une autre. Ok j'achète !!

J'ai commandé un modèle adapté à ma morphologie et à mon vécu (déjà un enfant...), bleu à paillettes (tant qu'à faire).

Pour être honnête, le premier mois... J'ai galeré !

Contorsionnée, le geste technique me rendait dingue et surtout j'avais des fuites !! Mes copines me disaient que 12 heures pouvaient s'écouler tranquille mais chez moi, au bout de 5h, c'était le débordement !

Je l'ai rangée, j'ai remis des tampons. Et le mois suivant, rebelote. Mais je me suis accrochée !

Et ça va faire un an que je l'aime ma cup à paillettes !

J'ai quand même quelques astuces pour que ça se passe bien :

- il ne faut pas "craindre". Si mettre un tampon sans applicateur vous dérange, je vous le déconseille. Il faut quand même l'insérer et ça peut prendre 1 bonne minute dans une position au summum de l'élégance !

- il vous faut un wc avec un point d'eau. Ne nous mentons pas, le sang, ça tâche ! Et surtout, il faut rincer. Idem, si vous craignez, cette étape peut surprendre. Les quantités ne sont pas astronomiques mais du sang, même l'équivalent d'un shooter, ça fait beaucoup ! J'ai du savon de Marseille dans ma salle de bain, je rince les mains et la cup avec !

- l'idéal c'est une douche. Comme ça tout est propre et hop ! Ça repart pour 12 H.

- il faut se donner un premier cycle de test. Pour savoir si ça tient 12 H, pour apprendre à la mettre correctement.

Au départ, j'étais impressionnée par la taille de l'objet. Ronde et jeune maman, avec un flux ++, j'ai eu un modèle taille L. Euh... Comment ça va rentrer ? Je sais aujourd'hui que cette taille là me permet de tenir ces fameuses 12 H SAUF les deuxièmes et troisièmes jours ! Là, j'ai besoin d'un point d'eau dans un wc en milieu de journée ! Je stérilise la cup dans de l'eau bouillante quand je sens que les anglais ne vont pas tarder à débarquer ! Mais pas tous les jours, comme certaines (c'est comme les biberons quoi !).

Autre point important, les économies !! Les tampons, pendant 8 jours, c'est cher !! Avec une cup à 25€, c'est rentabilisé en moins de 2 cycles ! Non négligeable.

Me voila convertie !

En ce qui concerne les contre-indications, je ne suis pas concernée. Il parait que ce n'est pas compatible avec un stérilet (rapport au phénomène d'aspiration). Peu importe, le stérilet n'est pas compatible avec mon endomètre déjà déchiré et fragile (à se demander comment j'ai pu accoucher presque à terme et avec 4 fois la quantité d'eau !).

Un jour, il faudra que je vous parle de ma contraception d'ado ! Bonnes vacances !

Retour à l'accueil