Flux tendu !l

Hé je suis toujours là ! Je ne veux pas abandonner ce blog... Promis !

Comme vous pouvez aisément le comprendre, les rentrées ont été menées au pas de course !

On commence par la mienne tiens.
Me voila donc étudiante infirmière ! Promo de 68 personnes, une dizaine de gars, une bonne quinzaine de personnes qui ont travaillé avant, qui approchent ou dépassent les 30 ans. Parmi elles, une grosse majorité d'aides soignantes qui espèrent évoluer vers un statut plus gratifiant.
Nous ne sommes que 2 à n'avoir jamais approché ce milieu.

Dans 1 mois, je serai en stage, je ne sais pas encore où, mais à priori auprès de personnes âgées. Toilettes, bassins, peut être démence... Je n'arrive pas à me projeter pour l'instant. Alors je profite de l'école.

J'ai toujours aimé apprendre. Alors quand on attaque les notions de psychosocio, de déontologie ou d'éthique, je baigne dans mon jus. Un peu moins quand on me parle de techniques rédactionnelles ou de méthodo... Mais il ne faut pas oublier la grande majorité de "jeunes" qui ont besoin de ces bases.

Certains égos s'affirment déjà. Mais comme prévu, on est pas obligé de copiner avec l'ensemble de la promo.

Pour ce qui est des cours, je peux dire que cela me plait. Malgré tout, nous avons certaines notions très importantes que nous devons apprendre grâce à des vidéos de médecins.
Forcément, l'informatique n'est pas optimale et pour l'instant on attend encore les codes qui nous permettront de nous connecter.

Nous allons aller à la lingerie parler blouses, nous apprenons les règles d'hygiène de base, et le système des UE et de ECTS qui vont nous permettre de décrocher le diplôme.
De mon côté, ça va !

Du côté de mon Joufflu en revanche, cela a été épique ! Pleurs, "veux plus y aller"... Propreté et rentrée, après 6 semaines en tête à tête avec moi, et puis soudain l'école, les règles de groupe, moins d'attentions...

Son naturel inquiet s'est réveillé !
Lui qui n'a jamais pleuré en 2 ans de crèche, ça nous surprend ! Ca se tasse on dirait, ce matin, j'ai eu mon bisou, un au-revoir et hop !
Visiblement il n'est pas le seul !

La maîtresse m'a dit qu'il était très agréable, souriant, calme mais inquiet : il a toujours besoin de savoir ce qu'on va faire "après", quitte à ne pas profiter du moment présent.

On va se laisser du temps ! Tout est nouveau, pour lui et pour nous. Il le sent bien.
On maintient le fait de le rassurer chaque fois qu'il le réclame. On s'accroche !

J'en profite pour vous remercier de vos très nombreux messages d'encouragement ! Cela me touche beaucoup. Je mesure l'ampleur de la tâche qui m'attend, et j'apprécie de voir que cette remise en question professionnelle n'est pas uniquement dans ma tête, mais aussi chez beaucoup d'entre vous !

Retour à l'accueil