Joyeux Noël !!!!

Bonsoir,

Qui que tu sois, lecteur ou lectrice de ce blog, depuis bientôt 2 ans, je te souhaite un très très très joyeux Noël !

Que vous soyez ici en mal d'enfant, avec un enfant qui a traversé les couloirs d'un hôpital ou qui se porte très bien, une "no-kid" convaincue... Mes pensées bienveillantes en cette soirée de digestion post-réveillon au pays du cholestérol vont vers chacun et chacune d'entre vous !

Mon Noël à moi a une saveur toute particulière... Comme un refrain bien maitrisé qui devient plus étincelant par la présence de mon joli cadeau que la vie m'a offert l'an dernier. Il a 1 an donc tout cela ne l'atteint pas encore. Il ne se rend pas compte de tous ces cadeaux, de la magie qu'on aimerait tant qu'il voie. Ce soir dans sa chambre il cherchait les jouets qu'il connaissait depuis longtemps... Je pense que petit à petit, il va s'intéresser à chacun des petits nouveaux qui y ont fait leur apparition !

Un post court et tardif, juste pour rappeler que c'est magique, que vous pouvez tout espérer parce que le barbu ventripotant est encore en tournée et qu'il "capte" encore un peu...

A toi, celle qui croise les doigts pour que le plus joli des cadeaux s'implante dans ton ventre, je te souhaite une grossesse ponctuée de gros vomissements, et que ces huîtres aient été les dernières avant un bon bout de temps ! Je te souhaite de tenir dans tes bras ton petit ange l'an prochain.

A toi la maman fatiguée, je te souhaite de trouver le rhytme. De te poser et de voir ton bébé greffon avec tendresse et moins comme un être ultra-dépendant et épuisant ! Ça va venir !

À toi, la maman séparée, qui t'es tant languis de ton grand bébé en cette nuit magique, que tu arrives à gérer le manque qu'ont engendré les aléas de la vie que l'on croit parfaitement huilée et maîtrisée, et qui peut voler en éclats d'un coup, quand la vie de femme et de mère deviennent complexes à gérer en parallèle. Que ton petit se blottisse et te fasse oublier les jours de manque !

À toi qui ne veut pas d'enfant, que tu puisses vivre tranquille, que la société te lâche la grappe et que tes choix soient respectés.

À toi la mamange, la maman d'un ange, que chaque jour tes pensées volent un peu vers le ciel. Que ton sourire reste accroché à ton visage et que la vie ne soit plus qu'un cadeau !

A toutes, que vos rêves de femmes se réalisent. Que vos envies soient plus fortes que le regard des autres, que vos bébés soient nombreux, en bonne santé, faciles à élever et qu'ils fassent tous leurs nuits à 3 jours...

N'oubliez quand même pas que je ne suis pas vraiment la mère Noël, juste la mère de Joufflu ! Je ne fais pas de miracle, juste un bébé étrangement construit, mais souriant !!

Bisous !

Retour à l'accueil