Le cercle

Hello !

Comme attendu, mes nuits sont compliquées. Les cauchemars reviennent. Je n'ai plus de psy donc on va dire que c'est ce blog qui va servir de soupape. Ne m'en voulez pas !

Et je commence, mesdames et messieurs par LE cauchemar, celui qui revient régulièrement. Quand je m'en réveille, en général, je suis surprise parce que je ne l'ai pas vu venir. Et puis j'ai l'impression que les images de tout cela sont à présent en ordre dans ma tête. Mais non... Il faut croire que, régulièrement, je "vidange" les trucs encore un peu pourris.

Dans ce "rêve", je suis donc... Ici !

HFME / Soins Intensifs 3 / 15 décembre 2013
HFME / Soins Intensifs 3 / 15 décembre 2013
HFME / Soins Intensifs 3 / 15 décembre 2013

HFME / Soins Intensifs 3 / 15 décembre 2013

Pas de panique ! Pas d'images violentes ou "qui craignent". Là, nous étions en Soins Intensifs et déjà plus en Réanimation. Petit rappel ici, la réanimation, c'est l'endroit où les enfants sont intubés et en danger de mort ! Pour HFME, 2 salles de 6 couveuses, bondées de soignants. Des alarmes partout, des machines partout, du stress partout. Joufflu y a débuté sa vie, suite à sa chirurgie rapide (à 20h de vie). Pour ne pas souffrir, il a été placé dans un coma artificiel et sous respirateur (la morphine fait perdre le réflexe d'aspiration/expiration chez les nouveaux-nés). Il y est resté 5 jours, déjà dans un berceau chauffant, étant donné qu'il était bien costaud (2,400 kg) au milieu des autres bébés ultra-prématurés. Il n'a donc jamais été dans une "boîte". Sur la première photo, il est dans les bras de son papa, tout de bleu vétu ! A leur gauche, un paravent car les parents de Sumo recevaient des informations sur l'état de leur bébé (voyez la discrétion...). Mais de toutes façons, comme on se racontait tout, cela n'avait pas d'importance !

Dans le berceau, Situs, son premier doudou (second degré ever...), son cocon pour ne pas souffrir de l'immobilité et je vous épargne les fils, qui, comme ils sont reliés au corps de mon fils, sont dans les bras de Papa aussi.

Sur les 2 autres photos, autres angles. On distingue bien les usines à gaz qui sont reliées aux enfants. Mais encore une fois, aux Soins Intensifs, je tiens à préciser que le bruit est différent, les enfants pleurent...

Mon cauchemar commence donc ici. Assise en face d'eux. Et puis soudain, Joufflu déclenche une alarme. Une rouge, qui tourne. La pièce est vide, et je sors en courant pour chercher quelqu'un. Personne dans les couloirs ! Personne !!!! (C'est impossible...). Je rentre dans les autres salles et tous les autres enfants ont disparu. Rien dans le bureau des médecins, rien en salle d'allaitement. J'entends juste l'alarme de mon fils. Il y'a cette odeur de gel hydro-alcoolique tellement caractéristique... Moi et mon alarme. Et ça dure des plombes... Au final je me réveille épuisée, tremblante, sonnée. J'ai l'impression que cela dure des heures ! Je pense qu'en réalité, il n'est question que de minutes.

Dans une autre version, Joufflu est en réa. Donc avant les Soins. Là où les diagnostics sont durs, là où les parents pleurent. Mon Joufflu était en Réa 1, tout au fond, vers la fenêtre. Ma nièce était du même côté 2 ans plus tôt (aux mêmes dates hein...). Et là, mes deux visions de cette pièce se mélangent. Je mets ma nièce à la place de mon fils, leurs odeurs différentes se mélangent. Ma nièce était dans une couveuse. L'odeur de son corps quand on en ouvrait les portes était tout à fait différente. Plus chaude, plus humide. Quand vous avez les mains dans une couveuse, elles transpirent. Il fait 37°. Je les confonds... Alors que c'est quand même difficile de confondre 2 bébés de presque 2 kilos d'écart ! Et hop ! Je me réveille.

Recommence aussi le cauchemar de l'accouchement toute seule, que j'ai fait sans arrêt avant la naissance. Seule sur une barque, au milieu du Rhône, mon jules sur la rive et les contractions ! Un poil exhib oui, mais finalement, la sensation d'être au milieu, seule, sans personne.

Ca se tasse, je me réveille mieux, je ne pleure presque plus. Mais je conserve une espèce de pincement au coeur toute la journée... Berk !

Enfin bref ! Mon Joufflu est là, il va bien, il court, il a bien compris le principe de Calendrier de l'Avent et prépare son premier Noël "conscient". Enfin plus que l'an dernier. Même si 2 ans, ce n'est pas encore le découpage de catalogue, le grand Barbu est attendu à la crèche vendredi 18 et je pense que mon Joufflu ne va pas trop s'y frotter ! Sauf peut-être s'il a du chocolat dans ses poches, ce vieux filou !

Retour à l'accueil