Le choix...

Nous avons RDV le 29/08 pour le diagnostic ante natal.

Et ensuite, X jours avant les autres RDV (lesquels ?)

Partant de ce postulat, j'ai décidé que j'avais le choix.

Le choix d'en baver ou le choix d'être attentive à ce que je ressens.

Si je décide d'en ch***, alors j'ouvre Doctissimo, je balance une recherche sur le Situs et je pleure en lisant les témoignages, les histoires, les conséquences...

Je peux passer ma journée de boulot à pleurer, en maudissant Dieu (mais bon, lui, je sais pas trop quoi en penser en temps normal alors c'est pas maintenant que ça va changer. Surtout si l'idée de me compliquer la vie vient de lui, je le retiens celui-là !), Raël ou Jéhovah (bof), les astres, les autres, les jeunes mamans comblées, les gens qui se plaignent d'un rien (eux j'arrive bien à les détester, c'est plus facile) et la terre entière (pour résumer !).

Je peux aussi passer mes nuits à sangloter dans les bras de mon homme (qui n'est pas au mieux non plus, vous l'imaginez) en pensant au pire, en critiquant médecins, système, protocoles...

En face, la deuxième porte qui se présente est un peu moins sombre. Ohhh, je ne prétends pas que je ne verserai aucune larmounette d'ici le 29 en paniquant sur les éventuels propos que vont tenir les spécialistes...

Par contre, je peux me remémorer ce que j'ai vu moi, aux échographies, de façon la plus objective possible. C'est compliqué l'objectivité, je n'ai pas vu d'autres échographies avant (enfin sauf dans Baby Boom) mais je sais ce que les différents médecins m'ont dit.

Ce que nous avons vu, c'est un bébé "mâle" très fier d’exhiber ses attributs (un homme déjà...), qui a pris 2 cm et plus de 50g en 10 jours (en croissance donc). J'ai vu un bébé bien fini pour ce qui est de la carrosserie (2 bras, 2 jambes, une tête avec 2 yeux, un nez qui n'est pas relié à la bouche par une fente, 2 oreilles, 10 doigts, 10 orteils, du gras et des os qui se calcifient tranquillou). Son abdomen ne compte aucun organe manquant, il est juste en bordel...

J'ai vu un bébé remuant, qui en 10 jours d'écart n'a fait aucun progrès de ce côté-là (tous les échographes ont noté "mouvements ++++" sur leur compte-rendu, même à la première écho). J'ai vu un coquin (ok je ne suis pas objective...) qui cache pile ce que le médecin veut voir (une main, un pied...). Un bébé qui baille, qui avale du liquide, en respire aussi, qui est pile dans les courbes (même en dessus pour ce qui concerne le poids et la taille). Je sens aussi le futur danseur, catcheur, boxeur, musicien qui se cache dans mon ventre, qui ne me laisse pas 1 seule heure sans bouger. Je ne m'en lasse pas, j'aime quand il me montre qu'il est là, même quand c'est à 2h du matin. J'aime quand mon ventre se prend un giga coup de pied et que même son papa, sans toucher ma peau, se rend compte de ce qu'il se passe, en regardant les vagues sous mon nombril ! Je lui parle très régulièrement, lui expliquant qui chante dans la voiture, ce que je fais, avec qui je vais en réunion et ce que je pense de cette personne... Je suis sûre que déjà, il doit se dire "mais jamais elle ne va se taire ???".

Je ne sais pas vous mais pour moi, ce ne sont que des signes positifs... Alors peut-être que je tente de me rassurer avec des détails, mais j'ai bien l'impression que dans le cas de complications grave in utero, tous ces facteurs là ne sont pas au rendez-vous.

Je continue aussi a dépenser gracieusement mes sous pour équiper ce petit chaton, on s'extasie devant le siège auto top la classe qu'on a reçu, le sac à langer tout neuf, la chambre à faire... Pas superstitieux !

Alors voilà (tiens ça me fait penser qu'il faut que je vous parle du blog Alors Voilà qui a été crée par un interne en médecine, Bibi, et qui relate des histoires vraies sur les relations soignés/soignants dans le but de réconcilier ces 2 mondes. C'est génial, magnifiquement écrit, touchant, triste, très drôle et indispensable !).

Alors voilà donc, je prend le parti de passer un bon week end, entre famille et amis, de travailler (plus ou moins, c'est encore le mois d'août hein !) la journée, d'attendre en larmoyant de temps en temps et de profiter du petit acrobate qui se déchaîne dans mon ventre.

Bonne fin de semaine, mettez du rose autour de vous, des paillettes, des apéros et des amis ! Moi je vais opter pour cette solution...

Tiens d'ailleurs je dois rentrer en réunion ;-)

Retour à l'accueil