Les jours passent...

Hello !

Dans quelques heures / minutes / secondes... Enfin, à minuit ce soir... Je serai à 37 semaines !!! L'objectif est donc atteint !

Le repos forcé, couchée toute la journée était donc la bonne méthode.

Bon, il faut quand même que je vous avoue que je n'ai pas l'intention d'accoucher tout de suite non plus ! Pour d'obscures raisons, je ne sais pas pourquoi, mais mon bébé est prévu pour décembre et j'aimerai au moins tenir jusqu'au 1er.
Ce doit être psychologique...

Comment vous dire aussi que, quand même, c'est long.... La journée dans son lit, des contractions dés que je prends une douche ou que je passe dans un fauteuil (pourtant incliné) pour manger... Hop, tout de suite, la tête qui tourne, le ventre qui durcit... Retour au lit !
J'ai l'impression de ne plus avoir de forces... Et plus le temps passe, moins j'ai l'impression d'être costaud...

Ce qui m'inquiète c'est qu'il va falloir accoucher quand même (enfin, à priori) et que je suis réaliste, ça correspond à un gros effort physique. Bref, les sages-femmes doivent savoir gérer les futures mères qui ont passé du temps à jouer au légume dans leur lit !

Parlant de sage-femme, mardi à Hfme, j'ai eu droit à la personne la moins agréable rencontrée pendant ma grossesse.
Oh elle était débordée aux urgences obstétriques ! Entre celles qui étaient à terme ce jour-là, celle qui exigeait qu'on la déclenche, celles qui commençaient le travail sous perf' et moi (dossier de 22 kg, grossesse patho, trop de liquide, malformation...), elle en pouvait plus.
Elle ne comprenait pas ce que je foutais là, et pourquoi une écho (même pas aperçu mon bébé, 4 clichés des citernes de flotte, 1min30 et hop !)...

J'ai même du réclamer mon toucher vaginal (ami de la poésie bonjour !!) pour savoir où en était mon col !

Heureusement que c'était pas le moment d'accoucher parce que je pense que si c'était le jour J, j'aurais dit un truc du genre "euh j'ai vraiment besoin de quelqu'un de rassurant là, tout de suite, alors un sourire s'il vous plait !!".
Bref je croise les doigts pour que, ce jour-là, j'ai un bisounours à mes côtés !

Couchée donc, je vous souhaite une belle journée, allez au resto, faites du shopping, buvez l'apéro en pensant à moi, en mode "belle au bois dormant". Heureusement, j'ai une chouette version du prince charmant qui rentre tous les soirs, et une bonne fée rigolote qui passe ses journées avec moi !

Retour à l'accueil