Mi-figue, mi-raisin

Bonjour !

Cela fait longtemps que je ne vous avais pas parlé de... moi ! Mouahaha !

Quoi de 9 ?

Peu de choses, j'en suis à 33 jours de cycle. Yepa ! Ce qui veut dire qu'au mieux, les rouges arrivent dans 1 semaine et au pire, dans 1 mois. Je suis donc incapable de savoir quand j'ovule (mais ça, c'est pas vraiment une info de ouf quand même !). J'ai des douleurs mais moins que le mois dernier (mazeltov !) et surtout, même les douleurs ne sont pas un vrai symptôme. Ah si, le seul indice, c'est la température (37.2 depuis 2 jours) mais franchement, je ne suis pas convaincue par ce moyen de capter une quelconque ovulation. C'est vrai, j'ai un thermomètre infrarouge (oreille ou front donc) et le résultat est toujours différent d'une oreille à l'autre. Du coup, je fais une moyenne des 2 et je note ce chiffre. Pas bête la guêpe !

Psychologiquement, je suis toujours un peu plus bas que la normale (je suis plutôt sympa en temps normal). Gros craquage ce samedi matin dans les bras de l'homme, qui se dit que "wahou, je m'étais pas encore rendu compte que c'était à ce point". Je lui ai dit que je voudrais qu'on m'endorme et qu'on ne me réveille que lorsque je serai enceinte ! Mais vous l'aurez compris, c'est pas bien possible ! Heureusement que c'est celui-là et pas un autre, on ne peut pas trouver plus chouette comme homme des bois. Lucky me !

Côté galipettes, je frôle l'overdose (l'homme aussi). C'est drôle un moment de se retrouver mais là, j'ai même du mal à me lancer "à l'assaut" quand tu n'as qu'une envie : dormir. Du coup, c'en devient quasi "automatique" et ça perd de son charme.

Tant pis ! On se fera pas disputer le 15 avril par la doctoresse (j'aime ce mot !).

Le point sur lequel je vais morfler je pense, c'est le poids... Mais bon, je préfère ne pas y penser et dérouiller le jour J (je préfère, vraiment...)

What else ? Dans les bonnes nouvelles, il y'a les vacances aux portes de l'Orient dans 10 jours, avec maman ! 4 jours toutes les 2, entre Grand Bazar, Topkapi et Bosphore. J'ai hâte ! Dire qu'on avait prévu le Népal et que je lui disais : "Imagine si je suis enceinte, le Népal...". Aujourd'hui, je regrette d'avoir axé différentes choses autour de cette hypothèse pour des prunes ! Alors je fais des plans. Même si une petite voix au fond de moi me dit que là, si je tombe enceinte maintenant, tout de suite, je ne mangerai pas d’huîtres à Noël prochain. C'est con hein ?

Enfin, le planning se charge... Des vacances entre amis, des anniversaires, des travaux dans l'appart, des apéros ! Côté pro, du boulot, des projets jusqu'à juin, des trucs en retard, des objectifs de ouf... C'est bien, ça remplit les blancs, ça évite de penser. Euh... en fait non...

Retour à l'accueil