Ou comment revenir à l'âge de pierre

Bonjour,

A quelques heures des vacances au pays de la frite, de la bière et du chocolat à la crème (OUAHHHHHHHHHHHHH je suis comme une dingue !!!!!!!!!!! Des vacances !!!!!!!!!) et avant de déposer mon cerveau à la maison, je vous laisse un petit post pour que je ne vous manque pas trop (même si je sais que je vais vous manquer quand même hein ?).

Pour mes petites nouvelles perso, sachez que nous en sommes au 64ème jour de mon cycle (c'est de mieux en mieux, je bats mes propres records...). J'ai hyper mal aux roploplos, au ventre et là, pour vous écrire, je suis pliée sur mon bureau ! La vie est belle !

Bref, toujours est-il que je me casse dimanche matin aux aurores, que j'ai donc une ENORME valoche à préparer demain... Du coup c'est bonheur !

Mais quand même, quelque chose m'a turlupiné ces jours-ci (oui j'aime bien ces mots bizarres). La semaine dernière en plein zona, ma mounette en sucre jouait les gardes-malades et comme à son habitude, m'achetait mon petit magazine de meufs... en l’occurrence cette fois-ci, Cosmo ! Oui bon ben, c'est pas Courrier International mais c'est quand même chouette, même si je trouve que les produits mis en avant sont juste équivalents parfois au PIB des petits pays (enfin moins que Elle quand même) et que leurs mannequins n'ont pas l'air de kiffer le Nutella ! Mais passons, ce n'est pas ça qui a déclenché mon ire !

Je ne l'ai pas sous les yeux donc merci de votre compréhension.

Dans le Cosmo de ce mois-ci, il y'avait un sujet sur les peurs des femmes à propos des pilules de 3ème génération que l'on sait désormais pas si neutres que ce qu'on pensait.

L'article abordait le sujet sous l'angle "comment font-elles aujourd'hui ?".

Après un rappel des faits (quelques décès découlant de tromboses veineuses provoquées par les pilules), on proposait à quelques intervenantes anonymes de nous faire part de leurs craintes, de leurs nouveaux moyens de contraception...

Et là, patatra ! J'ai cru que j'allais déchirer ce fichu magazine et toutes ces jolies photos sur papier glacé parce que Machine, dans la vingtaine (je le redis, je ne l'ai pas sous les yeux) commence à nous raconter que son Jules utilise la méthode dite "du retrait" parce que la pilule fait bien trop peur !

Je vais m'improviser philosophe et lui répondre "NON MAIS ALLO QUOI ???". Ca va pas la tête !!!!!! Arrête le sexe et surtout, je te souhaite de ne jamais tomber enceinte (imaginez, elle a une fille et elle l'éduque avec ce genre de principes !!!!!).

Non parce que, ok, les nouvelles pilules ne sont peut-être pas si saines. Ok, peut être que le principe de précaution voudrait que ces filles traitées à la Diane 35 (votre serviteuse...) soient suivies et remettent en cause leur moyen de contraception... Mais bordel, on ne va pas revenir à la méthode du retrait !!!! Non parce que, dans toutes les familles, dans la génération de nos parents, il y'a des enfants qui sont nés alors que papy sortait toujours avant de prendre son pied ! Et que le SIDA lui s'en fout du retrait, il squatte, s'installe et te tue ! Et puis vu la dimension intellectuelle de la personne, tu peux même devenir une bombe à retardement et contaminer tes petits camarades !

Et enfin, tu connais pas le latex ? Les anneaux ? Les implants ? Les stérilets ? Les éponges ? Le préservatif féminin ? Putain ça me tue des conneries pareilles !

Comment, en 2013, avec ce qu'on sait (je vais pas replacer que nos mères se sont battues - nos grands-mères pour certaines - pour qu'on sorte du Moyen-Âge sexuel), Ogino, le retrait et la glaire élastique, c'est fini ! Comment ses copines peuvent ne pas la secouer quand elle leur balance ça à l'apéro ?

Je suis pro-IVG, je pense vraiment que cela peut sauver des vies de femmes, des couples... et parfois même des enfants qui seraient placés, malheureux (je dis pas que tous les enfants placés sont malheureux)... Mais merde, une meuf comme ça, soit on l'éduque, soit elle s'abstient !

C'est comme toutes ces fois où j'ai entendu : "la pilule, c'est trop contraignant" ! Chope le diabète, je te jure à côté, ta pilule c'est du pipi de chat ! Parce que c'est vrai qu'une IVG c'est une partie de plaisir pas contraignante du tout...

Et "la capote ça gâche le moment", putain mais on se réveille les meufs là ! Une capote, ça prend 1 minute à mettre (pour un peu que ton mec ou toi soyez doués...) et "je suis allergique" (il existe des capotes sans latex)...

Bref, méditez cela, mais franchement, j'ai été élevée par quelqu'un de normal, qui m'a expliqué le rapport sexuel de façon posée et surtout réaliste, qui m'a aussi dit que ces méthodes pourries, ça valait pas un clou et que des rayons complets existent pour choisir quand tomber enceinte ('"Un bébé quand je veux"... Et ça me coûte de vous dire ça hein ...)

Sur ce, moi je vais tenter de ne pas penser à cette jeune femme à qui je souhaite de ne jamais se retrouver dans une situation compliquée, de ne pas penser que ce genre de témoignage soit poussé en avant par un magazine censé s'intéresser aux femmes et à leurs problématiques (qui peut donc être considéré parfois comme une source d'inspiration ou en réponse à des questions complexes...).

Cher RédacChef de Cosmo, steuplé, fais gaffe à ce que tu publies ! On peut pas laisser des générations de femmes revenir à l'âge de pierre !

Retour à l'accueil