Pas à pas...

Bonjour,

Ok ok, ne me flagellez pas, je suis à la bourre concernant les nouvelles de mon bébé !

Me revoilà donc, il a 10 jours !

Dés dimanche, il a été transféré en soins intensifs. Extubé, il a pu quitter le difficile service de réa pour les soins intensifs, qui est un tantinet plus facile à gérer. Plus de bébés intubés, donc des enfants qui pleurent (bah oui mais c'est pas plus mal que des bips effrayants partout, même s'il y'en a encore quelques uns, de bips !), des enfants un petit peu plus costauds (pas forcément des brutes mais qui ont dépassé 1,5kg quoi).

Notre coco est donc aujourd'hui à 2,760kg pour 50 cm. Dites le, c'est une saucisse ! Tout long, pas bien épais, il nous gratifie désormais de minis sourires réflexes, de longs regards profonds... Il s'exprime ! Ce qui nous change du bébé sous morphine des premiers jours !

J'enfile ma blouse de "CAP médecine en accéléré" et je vous donne les détails techniques !

Il est aujourd'hui connecté à :

- une voie centrale. Petit cathéter tout fin qui rentre dans son épaule gauche pour rejoindre un gros vaisseau de son cœur (à droite, vous vous souvenez, le situs tout ça !).
Par ici passe l'alimentation parentérale. Soit un liquide comprenant les lipides, les vitamines, les nutriments... Tout ce dont il a besoin pour vivre. Chaque jour, cette poche d'environ 30cl est changée de façon stérile, raccordée à sa perf et on lance le débit sur 24h.

- la sonde gastrique. Introduite dans son nez, jusqu'à son estomac (environ 20 cm), indolore (oui, je vois votre nez se tordre) qui permet de faire passer du Nutramigen. C'est un lait rectifié dont les protéines sont découpées plus finement (comment découpe-t-on des protéines ???) pour être plus facilement assimilées par les petits estomacs fragiles.

Il a commencé il y'a 2 jours par 8 repas de 3 ml (soit 2,4cl par 24h pour ceux du fond. Sachant qu'une canette fait 33cl, vous imaginez bien que ce n'est pas grand chose !). Hier 8 repas de 6 ml et aujourd'hui, 8 repas de 9 ml (soit 7,2cl sur 24h).

Pour info, un bébé de 10 jours prend environ 60ml par tétée, 6 à 8 fois par jour. Notre chouchou prend l'équivalent d'une tétée sur 24h, en continu.

Mais son estomac tout neuf est fragile et c'est pour la bonne cause. Donc, il a toujours faim !

- enfin, la bonne nouvelle du jour : il a eu le droit de téter !! Ohlala, je vous vois venir, toujours pas le sein (même si sa tête chercheuse se met en route et vise parfaitement bien dés que je le prends dans mes bras). Une tétine de biberon avec 5 ml de Nutramigen dedans ! Qu'il a donc tombé en moins de 3 secondes en se demandant où était la suite, parce que c'était pas mal !

Il va avoir 6 fois cela en 24h pour la mise en route.

Objectif de ces 3 apports différents : assurer ses besoins vitaux, lancer l'activité de son estomac et maintenir les réflexes de succion/déglutition.

La bonne nouvelle, c'est que les reins fonctionnent parfaitement et que, malgré le peu de matière ingérée, il prend du poids et... Élimine (comprenez : remplit des couches !).

Excellent signe car cela veut dire qu'estomac et intestin qui ne communiquaient pas il y'a 9 jours fonctionnent ensemble, sans douleur ni tension.

Le lactarium a validé mon lait (youhou), que je produis en quantité. Dés qu'il lui sera possible d'en boire, il tournera donc à la cuvée Maman pour les anticorps...

Si je peux, je vous expliquerai le concept du lactarium dans un prochain article.

De notre côté, malgré ces bonnes nouvelles, on est encore coincés dans l'ascenseur émotionnel ! Moins qu'au début mais ça reste difficile de partir le soir.

Et puis on se fait des petits coups de mou ponctuels, histoire de...

Je pense que j'ai réalisé (ou accepté) qu'il n'était plus dans mon ventre. Il était temps mais ce qui me posait problème c'est que dans un laps de temps assez court, je me suis retrouvée enceinte jusqu'aux yeux, à la maison, dans la fusion totale, puis plus rien, et surtout sans le bébé dans les bras.

A côté de cela, on apprécie de voir les jours passer et pour autant, on trouve que ça ne va pas assez vite ! Si on prend les prévisions des médecins, on part sur un total de 4 à 6 semaines d'hospitalisation. On a toujours dit 6, histoire d'être les plus heureux si cela va plus vite.

La patience va encore être notre compagne pendant quelques temps...

Retour à l'accueil