Pfiou

Non non, mon blog n'est pas mort ! On va dire que depuis quelques semaines, tout s'enchaîne !

Juillet devait normalement se terminer sur 15 jours à la maison, seule. Mon petit bouchon partait en vacances 15 jours dans le Vercors avec mes parents. Ils sont partis le samedi 16, sans problème.

Le mercredi suivant, ma mère me réveille aux aurores car elle vient d'avoir la maison de retraite de ma grand-mère, et c'est la panique. En 10 minutes, j'y suis.

Je découvre ma grand-mère sous oxygène, terrifiée, violette, agonisante. Elle respire super mal, son ventre se creuse méchamment, et surtout, le bruit de bouillon dans ses poumons est impressionnant.

Je me suis retrouvée impuissante, attendant l'ambulance pour les urgences, tandis que toutes les gentilles soignantes qui l'adorent viennent la voir, trémolos dans la voix et larmes dans les yeux.



Je prends conscience que cela ressemble à des adieux ! Et moi je suis seule ici !



Direction les urgences. Décompensation cardiaque, c'est grave !

Toute la matinée, je tiens ma maman (fille unique) au courant.

On décide qu'elle rentre pour s'occuper de ma grand-mère et que moi je la remplace auprès de mon fils.

J'ai passé 8 jours à Villard-de-Lans, avec mon fils et mon beau-père

Pendant ce temps, ici, ma grand-mère est prise en charge en cardio. Les médecins divergent. Pour le premier, il aurait fallu opérer et maintenant, c'est en urgence. Il faut "sauver".

Quelques jours plus tard, une gériatre plus réaliste fait une visite. Elle discute avec ma grand-mère et ma mère, et comprend que tout part en sucette... Pipi/caca, déplacements, capacité à s'exprimer, mémoire. Elle va être dure mais claire : on ne pratique l'opération que si l'espérance de vie dépasse les 12 mois.

C'est brutal mais au moins elle prend la personne dans son ensemble, et pas organe par organe.

Nous voila fixés... Elle est rentrée dans sa chouette maison de retraite, et on attend... Elle s'est toujours crue immortelle, je crois qu'elle commence à comprendre ! Nous on se prépare...

Nous sommes rentrés de vacances le 30. Le 2 nous avions Rdv au bloc pour l'opération de Sam, le combo diabolos-végétations.

L'opération s'est bien passée. Visiblement, les végétations étaient énormes ! Les diabolos n'ont pas saigné.

Le réveil aussi s'est mieux passé, plus calme, même si c'est toujours un peu remuant sur les petits. Il a comaté une grande partie de la journée, s'est bagarré pour enlever fils et perfusions (comme d'habitude...).

La nuit suivante, nous avons bien surveillé. Et là, à 4h du matin, 39 de fièvre !! Doliprane, et ça ne baissait pas plus que ça.

Il a aussi attaqué les cacas mous, mais on a mis ça sur le dos des traitements injectés la veille.

10h : allo l'hôpital. Ce n'est pas normal, revenez ! 4h d'examens pour finalement en conclure qu'il fait une gastro !

Cela s'est calmé samedi...

Bref, pas d'excuse mais quand même, j'aurais bien passé des semaines à glander plutôt que tout cela !

Maintenant repos. Nous sommes en vacances, en tête à tête avec mon fils. Son papa, qui devrait changer de poste à la rentrée, n'a qu'une seule semaine cette année, et nous partons sur les hauteurs de Saint Tropez avec des copains, fin août !



Tout va s'enchaîner ensuite : école maternelle, école d'infirmière pour moi, papa au travail... Les plannings vont être serrés mais je mesure ma chance d'avoir mes parents près de moi et qui sont ravis de papouiller le Joufflu.

Je vais tenter un article bien glamour pour la semaine prochaine. D'ici là, amusez-vous bien. Profitez de la légèreté de certains jours de la vie. Ce sont les meilleurs !

Retour à l'accueil