Tête en vrak !

Aujourd'hui c'est le micmac dans ma tête, donc cet article s'en ressentira (je vous préviens, je suis brouillon de nature donc pour une fois, je ne trie pas !)

1/ Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!

60 visiteurs uniques sur une journée de la semaine dernière ! C'est chouette de savoir que je ne suis vraiment pas toute seule dans cette situation / Que le ton que j'utilise vous plaît / Que je suis plutôt claire dans mes explications emberlificotées ! Ca donne encore plus envie de vous connaître et d'échanger

2/ A ce sujet :

Pour échanger, je suis accro à Facebook. J'ai donc crée une page dédiée à ce blog : http://www.facebook.com/PasEnvieDeFraises

3/ Les nouvelles du front ensuite :

Aujourd'hui j'avais RDV avec mon généraliste... Qui regarde mon écho, qui relit ses notes, qui papote 5 minutes avant de me dire "bon, bah là y'a plus qu'à attendre ton RDV chez les pros du 15 avril... Je suis là si tu as besoin, toujours !"

Il est chou celui-là...

6 semaines !

J'ai donc 6 semaines à attendre avant de commencer les choses. Je ne me plains pas, c'est plutôt rapide. Et puis ça va passer à toute vitesse. Je vise déjà mes quelques jours à l'étranger fin mars avec ma maman et ensuite le temps va filer...

(Rien qu'en le disant, j'ai la gorge qui se noue, c'est vous dire comme j'arrive bien à me détacher ;-))

Il faut que j'apprenne à ne pas écouter mes émotions trop vite, à être moins impatiente.

Honnêtement tout ce chemin forge et fait mûrir, je n'ai plus aucun doute à ce sujet.

Je sais aussi que mon couple doit être le centre de mon monde, que je dois arrêter de jouer les pompiers pour tout le monde et me concentrer UNIQUEMENT sur nous. C'est aussi un bon moyen pour voir qui est en empathie et t'écoute (on ne demande même pas que les autres comprennent). Et puis il y'a les gens "avec avis", ceux qui nous fatiguent. Mais ceux là s'éloignent naturellement, tu les enquiquines avec tes problèmes.

Je n'en démordrais pas, je suis lancée (même si ça a pris un peu de temps ok, je l'avoue ;-)) et on va avoir 26 enfants, dont 4 "portées de quadruplés". Oui oui, exactement 26 enfants !

Enfin, je vais terminer pour aujourd'hui en vous disant qu'on ne se refait pas. L'espoir que fait naître cet ovule ENORME et miraculeux (cf post de la semaine dernière...) prend toute la place. Il occupe ma tête chaque heure de chaque jour, je suis attentive à toutes les sensations de cet ovaire. Même mon toubib ce matin me rappelait que oui, c'est de l'espoir mais attention, les descentes font mal. Et dans mon cas, je n'ai pas besoin qu'on me rappelle que "c'est peut être le premier et le dernier cycle comme ça", la dernière chance avant de rentrer dans le processus... Parce que ça va faire trop mal de se rendre compte que cela n'a pas fonctionné, que mon ventre est vide...

Sartre disait : "La douleur c'est le vide".

Je crois que ça n'a jamais eu autant de sens...

Retour à l'accueil