Un peu de légèreté...

Hello,

Comme promis, voici le bilan du RDV de ce matin avec le diagnosticien.

Nous voici, à l'heure, dans l'éternelle salle d'attente du Diagnostic d'HFME.

A peine 25 minutes de retard, ça commençait bien !

On entre, toujours lui, ses petites lunettes rondes et ses 2 internes, dont une que l'on connait déjà.

Allongée, glue sur le ventre, il recommence.

Première chose, les quantités de liquide sont bonnes ! Ni trop ni pas assez. Du coup, on contrôle régulièrement, je fais attention à mes sensations (si je sens que ça enfle brusquement...) et on se revoit pour ce point-là le 5 novembre.

Nous avons donc toujours un petit garçon (gros plan sur son "organe", le papa est très fier) bien tonique (qui ne se laisse pas faire et se rebelle). Toujours beaucoup de mouvements, il fait rire les échographes qui l'observent.

Direction le cerveau, ça va. Le cervelet est normal, le périmètre crânien aussi.

On descend sur l'abdomen, le lieu de toutes les inquiétudes, ou presque.

Le situs est en place, on n'y revient pas. L'estomac a toujours la sténose (j'ai quand même tenté le "elle est toujours là ?" un peu innocent qui l'a fait sourire et me répondre "euh oui madame, ça ne s'en va pas comme ça"), on cherche la (ou les) rate(s). Là, c'est compliqué. C'est donc par une méthode de sioux que le doc va arriver à, peut-être, la détecter, cachée derrière l'estomac. Il va passer en mode "flux", c'est à dire mettre en lumière le transport des liquides rouges et bleues (si vous n'avez jamais eu d'écho, ça doit être compliqué à imaginer). En résumé, il balance un mode qui fait apparaître les flux entrants et sortants des organes. Et là, sous l'estomac, un flux apparaît. Il en déduit donc qu'elle est là. A confirmer à l'IRM.

Sinon, l'abdomen ne présente rien de nouveau (ça suffit !).

On souhaite aussi vérifier le palais qui ne serait pas terminé dans le fond. Il remonte, on passe son profil, on essaie de le retourner (mon ventre déguste...) et hop, nous voilà dans sa bouche.

Il me paraît important de faire une pause à ce moment-là pour vous dire que je comprends de moins en moins ce que voit le toubib quand il nous montre. Comment peut-il savoir qu'on est dans sa bouche ? Et là ce sont ses yeux (ok...), et là sa glotte (ok...). Plus il grossit, moins je vois les détails... Je vire miro !

Bref, dans sa bouche donc, le palais est tout bien terminé et il pourra manger tout à fait normalement.

Mesurons les os, humérus et fémur. Le fémur est un peu au-dessus, il estime donc le bébé à environ 33 cm (à plus ou moins 2 cm) et 1.250 kg déjà (gros pépère !). Il fait du lard, tout est normal !

On reparle rapidement de cette amniocentèse qu'on ne fera toujours pas et des différents marqueurs de la Trisomie. Encore une fois, rien n'est ultra-alarmant. Il nous rappelle que dans son rôle de médecin, il se doit de nous informer que si l'écho révélait tout, on ne ferait jamais d'amnio à personne, qu'un risque existe. On ne lui en veut pas, il joue son rôle, il voit des trucs horribles chaque jour. Il nous dit aussi que lui ne peut nous obliger ni à la faire ni ne pas la faire. Juste nous informer et faire des vérifications régulières.

Il a fait le tour (battements du cœur...) et nous dit que c'est bon. On se redresse (ça devient laborieux avec ce gros ballon) et on repasse à son bureau pour qu'il dicte son compte-rendu. Pas de surprise, il s'exprime toujours dans un français que l'on comprend, et s'excuse parfois envers la médecine toute entière d'utiliser des mots "normaux" pour expliquer certains trucs. Il met en copie la moitié de l'hôpital ainsi que nous (quand même).

On se reparle des différents RDV à venir, dont le prochain, mardi avec le pédiatre néonatologue. Il nous dit qu'il va laisser le soin à chaque spécialiste de nous expliquer sa partie. Selon ce que va révéler l'IRM, la technique opératoire sera adaptée en fonction par le chirurgien, il ne préfère pas s'avancer.

Il nous donne 2 clichés du profil du bébé (comme d'hab) et garde toutes les autres images dans le dossier, pour ses pairs.

Dans le secrétariat, il demande un RDV pour contrôler mes niveaux de liquides le 5/11 (le même jour que le chirurgien) sachant qu'entre temps, l'IRM va permettre de surveiller tout cela.

Encore une fois il nous a plu. Il est simple, clair et à l'écoute.

C'est donc une des rares fois ces derniers temps où nous ressortons souriants. Certains problèmes et interrogations persistent, c'est sûr, mais la pile de soucis a diminué. on a résolu des questions importantes qui restaient en suspens, et c'est positif. On a revu un beau bébé bien portant se démener pour nous faire voir tout ce qu'il sait faire, et c'est cela qu'on garde !

Dans 2h30, je suis en arrêt pour 6 mois. Entre temps, mon petit chaton va pointer le bout de son nez. Je suis impatiente que cet après-midi avance ! Mes collègues sont aux petits soins et je vais profiter de ces 2 mois de gros ventre en sachant que mon équipe attend de mes nouvelles et des nouvelles du bébé. Je pars sereine, souriante et confiante.

Retour à l'accueil